La Nouvelle Tribune

Vente de domaine de l’Etat : Christian Sossouhounto mis sous contrôle judiciaire

Espace membre

Christian Sossouhounto, l’ancien ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’assainissement et actuel conseiller technique du président Boni Yayi n’est pas épargné par les restrictions. Notamment dans l’affaire de morcellement et de vente de domaine appartenant à l’Etat béninois.

L’ancien ‘’monsieur Urbanisme’’ de Boni Yayi n’est pas autorisé à quitter le Bénin jusqu’à nouvel ordre. En effet, l’ancien militant de la Renaissance du Bénin a été mis sous contrôle judiciaire par les autorités en charge de la justice au Bénin dans cette affaire domaniale qui ébranle depuis quelques semaines le ministère de l’Urbanisme. Selon des informations recueillies auprès de sources proches du dossier, le procureur de la république a pris des dispositions pour une traduction devant la haute cour de justice de l’ex-ministre Christian Sossouhounto.

Précisons qu’avant l’ancien ministre Sossouhounto, trois autres personnes ont été déjà placés sous mandat de dépôt. Il s’agit de Wenceslas Houénon, le directeur du cadastre, du géomètre Houndjè et du notaire Adamon.

Avec ces sanctions, on est tenté de dire que cette affaire réserve encore bien de surprises avant son épilogue.

Vente de domaine de l’Etat : Un  responsable du Ministère de l’Urbanisme écroué 

Les sanctions commencent à tomber. Dans l’affaire de morcellement et vente de domaine de l’Etat qui a agité le ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’Assainissement (Muha), les premiers emprisonnements sont tombés. Selon une source judiciaire, dans la soirée d’hier, vendredi 4 décembre, trois personnes, au nombre desquelles un responsable du ministère de l’Urbanisme ont été placées sous mandat de dépôt par les autorités judiciaires. Parmi ces trois personnes écrouées à la prison civile de Cotonou, Wenceslas Houénon, le directeur du cadastre. Outre ce responsable du Ministère de l’Urbanisme, deux autres personnes placées derrière les barreaux sont le géomètre Houndjè et le notaire Adamon.

Il faut rappeler que cette affaire domaniale qui est relative à une attribution illégale de titre foncier portant sur des domaines sis derrière le palais des congrès à Cotonou. Aussi, faut-il souligner que l’ancien ministre de l’Urbanisme et actuel conseiller à l’Urbanisme du président Boni Yayi, Christian Sossouhounto avait été également écouté en qualité de témoin.