La Nouvelle Tribune

Rapport définitif sur la mise en œuvre de la Lépi

Espace membre

Léa Hounkpè aurait-elle de nouvelles observations ?
Des organisations de la société civile au Bénin se mobilisent en vue du démarrage effectif et dans les délais du processus de réalisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi).


Ce sursaut, confie le responsable de l’une des organisations engagées, est né le jour où, « nous avons rencontré Mme Léa Hounkpè, Secrétaire administratif permanent de la Commission électorale nationale autonome (Sap/Cena) pour connaître les raisons de la non transmission du rapport des experts aux institutions et corps concernés notamment à l’Assemblée nationale ». En effet, poursuit notre interlocuteur, Mme Hounkpè a justifié devant ses hôtes de la société civile le fait le rapport définitif des experts soir encore à son niveau par le fait qu’elle a de nouvelles observations. Il s’agit notamment d’une observation par laquelle elle souhaiterait qu’il soit indiqué dans le rapport que le Sap/Cena sera chargé de la gestion des ressources financières à mobiliser dans le cadre de la réalisation de la Lépi soit environ 16 milliards de francs cfa selon les estimations des experts. Dans la perspective de la relance du projet de réalisation d’une Lépi au Bénin, le gouvernement, avec l’appui de la Commission de l’Union européenne, a commandé une étude réalisée par des experts qui, après leur rapport provisoire et les séances de restitution organisées à l’intention des différentes composantes de la société et la prise en compte des éventuelles observations, ont produit et déposé au chef de l’Etat, un rapport définitif. Ce rapport fixe l’échéance de mars 2009 comme celle au-delà de laquelle, le Bénin ne peut plus démarrer le processus de réalisation de la Lépi et l’achever avant ses prochaines consultations électorales.

Ludovic D. Guédénon

{mosgoogle}