La Nouvelle Tribune

Bénin : le gouvernement veut réduire le flux du «kpayo», après l’incendie de Dantokpa

Espace membre

L’essence de contrebande communément appelée « kpayo » risque de se raréfier dans les temps à venir. Le gouvernement du président Boni Yayi veut en effet réduire le flux de l'or noir de contrebande qui entre sur le territoire du Bénin par les circuits non contrôlés.

Cette décision du chef de l’Etat béninois qui a déjà instruit ses ministres en charge du Commerce, de la Gouvernance Locale et des Communications à cet effet, fait suite à l’incendie du marché Dantokpa, plus grand marché du Bénin et de la sous-région ouest-africaine. L’essence de contrebande en provenance du Nigéria voisin, on se rappelle, a été l’élément amplificateur de l’incendie qui a ravagé le marché dans la nuit du 30 au 31 octobre dernier.

En effet, la flamme née de la collision entre un camion transportant des dizaines de bidons de 25 litres contenant l’or noir et un autre, s’est vite propagée du fait du liquide inflammable qui a d’ailleurs provoqué une grande explosion, selon les témoignages.

Les ministres du Commerce, de la Gouvernance Locale et des Communications, dans le cadre de la mise en œuvre de cette décision du gouvernement, ont la lourde charge de proposer une stratégie qui permettra de maîtriser le flux du carburant dans le secteur informel. Il faut souligner que c’est ce secteur informel couvre près de 90% des besoins en carburant au Bénin.