La Nouvelle Tribune

Simon-Pierre Adovèlandé veut incarner les valeurs cardinales du président Kérékou

Espace membre

Absent du territoire national au moment du décès du président MathieuKérékou, Simon-Pierre Adovèlandé, l’ex-coordonnateur du Millenium Challenge account (Mca) est allé, jeudi 5 novembre, présenter ses condoléances à la famille de l’illustre disparu. A cette occasion, il a rappelé certaines grandes valeurs du général Kérékou qu’il partage à la presse.

Le président Mathieu Kérékou, on ne finira pas de le connaître. L’ancien président de la république que pleurent les Béninois depuis l’annonce de son décès survenu le mercredi 14 octobre 2015, a des valeurs cardinales dont a fait cas, jeudi, Simon-Pierre Adovèlandé, qui est allé présenter ses condoléances à la famille éplorée. Arrivée avec toute une délégation composée de ses proches, il a d’abord signé le  livre de condoléances,  a exprimé de vive voix ses compassions à la veuve Marguerite Kérékou de même qu’au fils Moïse Kérékou également présent dans la maison de l’ancien président à Cotonou. « Ayant travaillé de très près avec lui, non seulement j’ai perdu un père, je perds un ami, je perds un conseiller » a déclaré M. Adovèlandé, l’ancien coordonnateur du Mca Bénin.  Il dit qu’il est venu « saluer la mémoire d’un  homme de développement, d’un homme  de pardon, d’un homme de culture ». Selon lui, « nous venons de perdre un des grands bâtisseurs de cette nation. Un homme qui a incarné des valeurs qu’on ne retrouve plus  couramment aujourd’hui ».

Les valeurs de Kérékou

Homme de culture.  Avec Kérékou, se souvient Adovèlandé, « nous avons travaillé pour  atteindre son objectif qui est de faire le brassage culturel entre ceux  qui sont restés sur le continent  et ceux qui sont partis à travers la tragédie  de l’esclavage ». L’élément majeur de  ce brassage culturel, a-t-il ajouté c’est le «  festival Gospel et Racine ».

Homme  de pardon. L’ancien président  du Bénin « est un homme qui avait des valeurs comme le pardon, la réconciliation qui est  cette force qui vous permet de transcender les vicissitudes de la vie pour accomplir la mission que Dieu vous a donnée dans une nation » assure, admiratif, son ancien collaborateur.  

Homme de développement. Simon-Pierre Adovèlandé, en connaissance de cause soutient que le Général est un homme de développement, l’homme par qui le Bénin a eu le premier compact du Mca.  «Avec le Général, nous nous sommes lancés dans l’aventure du premier Compact du millénium Challenge Account (Mca) où avec, le Général à travers ses performances économiques du moment, nous avons pu réussir à qualifier le Bénin  pour être éligible au premier compact dont personne ne savait de quoi il s’agissait». Autant de valeurs et d’autres qu’il souhaite qu’on garde chaleureusement de l’illustre disparu pour les générations à venir mais aussi pour l’avenir du Bénin. « Je pense que cet évènement qui est arrivé doit être un signal fort pour chacun de nous, pour que nous  puissions puiser dans les valeurs que cet homme a incarnées : les valeurs de pardon,  les valeurs de réconciliation, les valeurs de paix. Que ce soient ces valeurs qui animent les acteurs qui seront sur le terrain de l’histoire de notre pays  dans les jours et les semaines à venir »