La Nouvelle Tribune

Bénin : le Cnopb invite le Ministre de la santé à mettre fin à ses dérives

Espace membre

Le Ministre de la Santé Pascal Dossou Togbé qui devrait ramener de l’ordre dans le secteur de la Pharmacie, s’inscrit dans la poursuite des dérives de son prédécesseur, Dorothée Akoko Kindé Gazard.

En effet, en violation flagrante de plusieurs décisions de justice qui reconnaissent la légitimité du Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens du Bénin (Cnopb) présidé par Dr Moutiatou TIDJANI Toukourou et contrairement aux dispositions légales qui régissent l’accès à la profession pharmaceutique, le Ministre de la santé Pascal Dossou-Togbé a signé la carte pharmaceutique 2015-2016,  mardi 13 octobre 2015.

Il a, par ailleurs, en violation de la loi 97-020, invité les pharmaciens postulant des sites de la nouvelle carte pharmaceutique à s’adresser à la Direction de la Pharmacie (Dpmed) en lieu et place du Conseil National de l’Ordre des pharmaciens du Bénin reconnu actuellement par la justice béninoise. A l’égard de tous ces agissements, le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens du Bénin (Cnopb), prenant ses responsabilités, a rendu public un communiqué dont voici la teneur.

Communique du conseil national de l'ordre des pharmaciens du benin

Le Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens du Bénin attire l'attention de tous les pharmaciens et du peuple béninois que la carte pharmaceutique 2015-2016 que vient de signer le Ministre de la Santé est illégale. Cette carte pharmaceutique viole les textes de lois en vigueur.

Elle viole aussi des décisions de justice notamment l'ordonnance n°19/3ème CH-REF-CIV en date du 12 août 2015 rendue par le Tribunal de Première Instance de Cotonou qui a débouté le bureau pirate de Henri Charles AÏNADOU et consorts et les a condamné aux dépens.

Dans un communiqué diffusé par le Ministre de la Santé, ce dernier invite les pharmaciens postulants de la nouvelle carte pharmaceutique à adresser à la Direction de la Pharmacie, du Médicament et des Explorations Diagnostiques (DPMED) une demande précisant leurs choix en violation flagrante de la loi n°97-020 du 17 juin 1997 portant les conditions d'exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales en ses articles 3, 8 et 10 et de l'Arrêté n° 13495 du 28 décembre 2006 portant conditions d'exercice de la profession de pharmacien d'officine au Bénin en ses articles 4, 5, 11 et 19.

La carte pharmaceutique et le communiqué constituent des voies de fait auxquelles le Ministère de la Santé s'est habitué depuis un certain temps, ce qui a pour conséquence le développement de l'exercice illégal de la pharmacie aggravant ainsi le trafic de faux médicaments et la vente illicite de médicaments.

Nous rappelons au Ministre de la Santé, que c'est l'Ordre qui contrôle l'accès à la profession des pharmaciens et nous lui demandons de mettre fin à ses dérives pour ne pas compromettre les pharmaciens requérants qui sont instrumentalisés par le bureau pirate couvert par le Ministère de la Santé.

Nous attirons l'attention de la Commission Technique d'autorisation sur le hold up qui se prépare par le Ministère de la Santé Quant aux pharmaciens postulants, il ne serait pas éthique et morale d'accéder à l'exercice de la profession par la fraude.

En tout état de cause, le Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens du Bénin prend à témoin le peuple béninois et les pharmaciens en particulier, qu'aucune dérive ne saurait être tolérée et que tout contrevenant subira les rigueurs de la loi.