La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : l’Un confirme le choix d’un candidat à l’interne

Espace membre

Il y aura bel et bien un candidat unique et surtout membre d’un des partis fondateur de l’Union fait la nation dans la perspective de l’élection présidentielle de février 2016. C’est ce qui ressort du conclave organisé ce dimanche 18 octobre au palais des congrès entre les forces vives, bureau politique et bureau exécutif de l’alliance.

Plus aucun doute. C’est désormais une certitude. Le candidat de l’Union fait la nation (Un) pour le compte de l’élection présidentielle de février 2016 ne sera rien d’autre qu’un militant avéré et membre de l’alliance.  C’est l’une des conclusions de la réunion qui a lieu ce dimanche 18 octobre au palais des congrès entre les états-majors, les députés, les élus locaux, les membres du bureau politique et exécutif de l’alliance. En effet, il était question pour les dirigeants de la plus grande alliance de l’opposition, de couper court aux rumeurs selon lesquelles, l’alliance porterait la candidature d’un autre candidat en course pour l’élection présidentielle de 2016. Au cours de cette réunion, les critères de désignation de ce candidat unique ont été dévoilés. Deux modes de désignation sont déclinés. Il s’agit d’une désignation par consensus ou l’organisation des primaires au sein de l’alliance afin de dégager le candidat qui va porter les couleurs de l’alliance à l’élection présidentielle de 2016. La performance politique et le militantisme avéré sont les deux éléments qui sont de mise pour tout membre de l’alliance qui se porterait candidat à cette candidature.  Par ailleurs, le payement d’une caution de 5.000.000(cinq millions) francs Cfa non remboursable est exigé à chaque candidat en lice. L’obligation a été donnée à tous les candidats à la candidature unique de l’Un  de respecter les résultats issus du vote s’il s’avérait que c’est le mode des primaires qui était retenu.

La vision d’une coalition autour de l’Un

Echanger et partager les idées de l’Union fait la nation avec des personnalités et autres forces politiques en vue d’un grand rassemblement. Ce sont là, les nouveaux objectifs de l’alliance. Cette nouvelle vision a été dévoilée par le président de l’Un, Bruno Amoussou lors du point de presse organisé à la fin  de cette réunion de concertation. Pour le président Amoussou, il faudra reconstruire le pays après 2016. Et pour cela, il fait comprendre  qu’il est nécessaire de se mettre en alliance avec d’autres partis politiques pour la conquête du pouvoir en 2016.  Pour y arriver, le président de l’Union fait la nation, Bruno Amoussou a expliqué que les échanges sont en cours avec ces différents partis pour faire progresser les idées de l’alliance. Enfin, il s’est félicité de la confiance et de l’intérêt que les populations portent à l’alliance avant d’appeler les uns et autres à occuper le terrain politique en cette période de précampagne électorale