La Nouvelle Tribune

Bénin : le Sg du Syndicat de la douane craint un concours fantaisiste

Espace membre

Depuis samedi dernier, les résultats du dernier concours de recrutement d’agents au profit de l’administration douanière ont été publiés. Alors que l’administration de la douane jusqu’à son concours de recrutement ne comptait qu’environ 700 agents, ce sont au total 502 agents qui ont été recrutés lors de ce concours.

Cet effectif très élevé- plus de la moitié du personnel existant, ne semble pas rencontrer l’assentiment du syndicat de la Douane. Aussi, cet effectif suscite-t-il des interrogations et des inquiétudes au même titre que le renvoi des syndicats pourtant associés au recrutement pour la transparence de l’ultime phase de délibération sans anonymat. Dans une interview accordée à votre quotidien La Nouvelle Tribune au lendemain de la publication des résultats, le Secrétaire général du Syndicat de la Douane, Chef brigade douane Cotonou port, l’Inspecteur des douanes béninoises Marcellin Laourou, fait part de ses craintes. Cela en attendant la position du syndicat qui se réunira en Assemblée générale de « crise » dans les tout prochains jours.

Lnt : Après la délibération vendredi dernier sans les syndicats, le gouvernement vient de rendre publique la liste des 502 agents recrutés au profit de l’administration douanière. Quelle est votre appréciation, votre sentiment de ce concours ?

Sg Marcellin Laourou : Mes premiers sentiments devaient être à priori des sentiments de satisfaction puisque l’administration des douanes devra recevoir de nouvelles recrues pour renforcer ses capacités. Parce que nous manquons d’effectif. Mais le hic et ce qui est étonnant, c’est le nombre des agents qui ont été recrutés. Pour une administration dont l’effectif est d’environ 700, on recrute 502 agents, plus de la moitié. Je n’ai jamais vu cela dans aucun pays. Et où ça me surprend, est que, c’est le même gouvernement qui disait que les institutions de Bretton Woods disent que pour trois départs à la retraite, il faut recrute qu’un seul agent, qui le fait. Aujourd’hui, il n’y a pas de départs à la retraite à la Douane, alors pourquoi recruter tant ? La question se pose. Est-ce que ce n’est pas un recrutement de remerciement ou politique ? Est-ce que ce n’est pas un recrutement de fin de mandat ? Ce sont des questions qu’il faut élucider.

Quelle est votre appréciation du renvoi des syndicats associés aux différentes étapes du recrutement pour la transparence de la phase de la délibération ?

Je ne peux pas infirmer ou confirmer le renvoi des syndicats. Mais si ce qui s’est passé, c’est dommage. Cela voudra dire qu’on nous a endormis pour pouvoir réaliser ce qu’on devait réaliser. Parce que si vous acceptez que les gens participent à un processus et c’est à la dernière étape qui devait confirmer que les concours se sont déroulés dans la transparence que vous renvoyez les gens, c’est dommage. Pourquoi on l’a fait ? Pourquoi on ne veut pas que tout le monde soit là pour comprendre ? Cette attitude cache mal  les choses