La Nouvelle Tribune

Parlements régionaux

Espace membre

Les députés divisés sur la clé de répartition
A la suite de la désignation des six représentants de l’Assemblée nationale à la haute cour de justice, les députés ont poursuivi hier avec l’élection de leurs représentants dans les parlements régionaux notamment le parlement Panafricain, le parlement Cpi-Uemoa et le parlement de la Cedeao.


{mosgoogle}
La tâche n’a pas été du tout facile pour le président Mathurin Nago dans le cadre de cette élection. Les forces politiques regroupées au sein du G4, G13 et Force Clé n’entendent pas concéder à leurs collègues de la minorité présidentielle les sièges réservés dans ces parlements régionaux. En effet, les tractations sont allées  bon train afin que les sièges soient répartis en faveur de l’actuelle majorité. On se rappelle que cette majorité a été décriée par les députés de la Fcbe qui ont même vidé l’hémicycle avant l’élection des membres de la Haute cour de justice. Au début de la séance, au moment où la commission a été invitée à présenter son rapport, le député Justin Sagui Yotto demande 30 minutes de suspension au nom de son groupe parlementaire pour une concertation. Le rapport sera alors présenté par la commission des lois, mais elle a fait la part belle aux groupes parlementaires de la Fcbe au détriment de ceux des G et F. Ce qui a suscité une réaction du député Augustin Ahouanvoébla du Prd-Prs qui a demandé à introduire un amendement au rapport de la commission. Mais le président Nago lui a demandé  d’attendre les débats. Une seconde suspension a été demandée par la présidente de la commission des lois Hélène Aholou Kèkè afin de parfaire le rapport. A la reprise des travaux les discussions se sont achoppées sur la question de la clé de répartition des sièges. N’ayant pas parvenu à un consensus, le président Nago a mis fin à la séance. Une autre session sera convoquée pour la poursuite des travaux.

Ismail Kèko