La Nouvelle Tribune

Le Gal Fernand Amoussou veut reformer le système éducatif béninois

Espace membre

Faisant de l’éducation l’un des piliers de sa gestion dès 2016 s’il est élu, le Général Fernand Amoussou a échangé avec les enseignants des trois ordres de l’enseignement de Pobè et Ifangni sur les difficultés qui minent ce secteur. C’était à l’occasion d’une tournée ce lundi 21 septembre.

Recueillir les souhaits des enseignants dans le but de répondre favorablement à leurs attentes une fois au pouvoir en 2016. C’est l’objectif principal de la tournée conduite par le général Fernand Amoussou ce 21 septembre dans les communes de Pobè et Ifangni. Cette démarche consiste pour le candidat à l’élection présidentielle de février 2016 à aller au contact des populations du monde enseignant afin de s’imprégner de leurs conditions de vie. Ainsi, à l’école primaire publique Pobè-nord, ces enseignants ont exposé les problèmes liés à leur secteur  et surtout la menace qui plane sur la prochaine rentrée scolaire. Ils ont, dans leurs interventions, saluer la démarche de Fernand Amoussou qui, contrairement aux autres prétendants au fauteuil présidentiel, a voulu se rapprocher des enseignants pour savoir ce dont ils souffrent réellement. Ils lui ont demandé de prioriser en 2016, la relecture du statut de l’enseignant et prendre en compte les recommandations issues du forum national sur l’éducation. Prenant la parole, l’ancien chef d’état-major des forces armées béninoise, Fernand Amoussou a remercié les enseignants pour avoir répondu présent et rappeler que l’enseignant est un éducateur et doit être un exemple à suivre. Et pour cela, l’Etat devra mettre les moyens nécessaires pour que l’enseignant ne soit pas le plus pauvre de la République. Cependant, il promet en faire son cheval de bataille une fois arrivé au pouvoir en 2016.

L’éducation, une priorité

Conscient qu’aucune Nation ne peut se développer sans une bonne politique d’éducation, le général Fernand Amoussou entend reformer le système éducatif béninois. Ainsi, il propose la révision du programme d’études qui est en inadéquation avec les réalités du Bénin. «Le secteur de l’enseignement est un secteur important dans lequel l’Etat doit mettre des ressources suffisante car, le développement rime avec l’éducation» a dit Fernand Amoussou en s’engageant  à mettre l’enseignant à une  place de choix. «Il est inacceptable que ceux qui forment et encadrent les cadres de notre pays soient dans des conditions misérables et sont obligés de se mettre dans la rue chaque fois avant de réclamer ce qui leur revient», s’est indigné  le général Amoussou. Dans la perspective de la rentrée prochaine qui s’annonce mouvementé, le candidat à l’élection présidentielle de février 2016, Fernand Amoussou, a exhorté les enseignants à faire preuve de patriotisme comme ils en ont l’habitude et savoir que les grèves pénalisent plus les écoliers et élèves que le Gouvernement.

Il faut noter qu’au cours de cette tournée, le général Fernand Amoussou a aussi échangé avec les acteurs du secteur informel. Soucieux de leurs problèmes, il a promis de régler la fameuse question de chômage auquel sont confrontés les jeunes