La Nouvelle Tribune

Prise en charge des dialysés : Eric Houndété interpelle le gouvernement

Espace membre

L’unité de dialyse du CNHU de Cotonou serait régulièrement confrontée au manque de moyens financiers pour couvrir les dépenses liées au traitement des malades d’insuffisance rénale.

Pour remédier à cet état de chose, le chef de l’Etat en personne avait instruit le ministre de l’économie et des finances afin qu’un décaissement de 3 milliards FCFA soit opéré dans un délai de 72 heures pour rembourser la dette du CNHU et que plus de moyens financiers soit accordés à cette unité de dialyse. Malheureusement, rien n’y fit trois mois après le départ du premier magistrat du pays et les dialysés ne cessent de souffrir le martyr. C’est pour cette raison que, le député Eric Houndété, premier vice-président de l’Assemblée nationale, a, conformément aux dispositions de l’article 111 du règlement intérieur de l’institution parlementaire, initié une question écrite pour mieux comprendre cette situation, mais également pour s’assurer des conditions de vie des malades en insuffisance rénale, de la fonctionnalité des machines, ou encore de l’existence d’un programme national de lutte contre cette maladie.

QUESTION ECRITE AU GOUVERNEMENT

A l’attention du Ministre de la Santé

Objet: Prise en charge des malades d’insuffisance rénale

Le 18juin 2015, le Président de la République était dans les locaux de l’unité de dialyse du Centre National Hospitalier et Universitaire (CNHU) Hubert Koutoukou Maga de Cotonou, suite aux nombreuses plaintes des patients et des responsables de cette structure.

En effet, l’unité de dialyse serait régulièrement confrontée au manque de moyens financiers pour couvrir les dépenses liées au traitement des malades. La prise en charge des dialysés étant assurée à 100%, le CNHU serait parfois obligé de contracter d’énormes dettes auprès de ses fournisseurs pour couvrir les besoins des patients.

Pour remédier à cet état de choses, le Chef de l’Etat a instruit le Ministre en charge des finances, qu’un décaissement de trois milliards soit opéré dans un délai de 72 heures pour rembourser la dette du CNHU, et que plus de moyens financiers soit dorénavant accordés à l’Unité de dialyse.

En référence à l’article 111 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, le gouvernement est prié de communiquer à la Représentation nationale les informations ci-après :

1- Il nous a été donné de constater qu’à ce jour, soit 3 mois après la visite du Chef de l’Etat, le CNHU n’a toujours pas remboursé ses dettes malgré la promesse faite par le Gouvernement devant tout le peuple béninois, d’accorder une subvention de 3 milliards dans les 72 heures à ladite structure. Le Gouvernement confirme-t-il cette situation ?

Quelle en est la cause ?

2- A combien s’élève le montant des ressources accordées par l’Etat pour la prise en charge des dialysés dans le budget général de l’Etat gestion 2015 ?

Quel est le montant des ressources prévues à cet effet dans le BGE gestion 2016 ?

3- Quel est par année, et depuis 2005, le nombre de malades d’insuffisance rénale enregistré au CNHU ?

4- L’unité de dialyse du CNHU est-elle suffisamment équipée pour faire face à ses nombreux défis ?

Quels sont les besoins matériels, financiers et en terme de personnel de cette structure ?

5- Les machines dont dispose l’unité de dialyse du CNHU sont-elles fonctionnelles ? Ont-elles été achetées ou consignées ?

Peut-on utiliser n’importe quel type de kit sur ces machines ?

6- Quelles sont les durées d’épuration extra-rénales des malades d’insuffisance rénale ? Ces durées ont-elles été réduites ?

Si oui quelles en sont les causes et quelles sont les conséquences sur la santé des malades ?

7- Il nous est revenu qu’une ONG allemande appuierait l’unité de dialyse du CNHU depuis 6 ans. Quels sont les termes de cette collaboration ? Quelle évaluation fait le gouvernement de cette collaboration.

8- Existe-il un programme de prévention et de contrôle de l’insuffisance rénale ?

Existe-il un point focal de l’insuffisance rénale au Ministère de la santé ?

Fait à Porto-Novo, le 14 septembre 2015

Eric Houndete