La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : la Table ronde des bâtisseurs du Bénin choisit Talon

Espace membre

Déjà intense dans le pays dans la perspective de la présidentielle 2016, la fièvre Patrice Talon s’est davantage emparée des populations ce week-end avec des mouvements d’appels à la candidature du richissime homme d’affaires qui ont eu lieu dans plusieurs villes et localités à savoir Ouèdo , Zè , Allada, Covè, Za-Kpota, et Cotonou où le mouvement «Table ronde des bâtisseurs du Bénin» a tenu sa session première samedi, à Sea View hôtel de Fidjrossè.

La mobilisation autour de la candidature de Patrice Talon ne faiblit pas. Les déclarations de soutiens en faveur de la candidature du richissime homme d’affaires pour le compte de l’élection présidentielle de 2016, se sont encore multipliées ce week-end à travers le pays. A Cotonou, le mouvement «Table ronde des bâtisseurs du Bénin» assistés de plusieurs autres mouvements, s’est ajouté à la longue liste. S’appuyant sur des critères clés du profil de la personnalité qui présidera aux destinées du Bénin en 2016,  ce mouvement a porté son choix, ce samedi 12 septembre à Sea View hôtel de Fidjrossè, sur Patrice Talon. La vocation de ce mouvement est d’aider résolument à inverser le cours des choses en vue de procurer un mieux-être aux populations. Dans sa posture de mouvement politique, la Table ronde des bâtisseurs du Bénin(Trb) entend contribuer à repousser les limites de la pauvreté et de la misère dans leur portion les plus congrues et de faire en sorte que la redistribution des fruits de la prospérité à défaut d’être équitable puisse au moins se fonder sur les bases justes et méritoires. Et c’est justement pour cela que ce mouvement a opté pour la candidature de Patrice Talon à l’élection présidentielle de février 2016.  M. Katary Léon, président du TRB a mis un accent particulier sur les raisons qui convergent sur le choix de Patrice Talon. L’audace et la capacité d’anticipation par la maitrise et le contrôle du changement, la loyauté envers soi et le envers le peuple, le combat pour la nation, l’honneur et la perspicacité sont, entre autres, l’une des raisons évoquées. Et ses raisons résultent du leadership qui caractérise l’homme de leur choix, Partice Talon. Se positionnant comme un « think tank » ou réservoir d’idées, de propositions et de solutions relativement aux questions de développement, le mouvement la Table ronde des bâtisseurs du Bénin(Trb), se veut aussi un mouvement social.

Les critères qui justifient le choix Talon

Le choix porté sur la candidature de Patrice Talon pour le compte de l’élection présidentielle de 2016, n’est pas un fait du hasard. Il a été bien réfléchi et mûri par le mouvement «La table ronde des bâtisseurs du Bénin». Selon M. Cyr Koty, secrétaire du mouvement, le profil de Patrice Talon répond le mieux aux critères définis. Il s’agit de : Son expérience professionnelle, son statut de bâtisseur, sa connaissance pratique du monde des finances, son refus absolu d’une révision opportuniste de la Constitution, son sens de l’unité nationale, son amour pour le travail, son engagement pour mettre fin à l’impunité, sa connaissance du Bénin profond et du monde rural, son attachement aux valeurs cardinales de la démocratie pour ne citer que ceux-là.

Fièvre Talon à Ouèdo

Dans la perspective de la présidentielle de 2016, les habitants de l’arrondissement de Ouèdo,  commune d’Abomey-Calavi ont, sous la coordination du Cercle d’action pour une nouvelle orientation nationale (Canon), exprimé samedi, leur ardant désir d’avoir le milliardaire béninois encore en exil en France, Patrice Talon à la tête du Bénin.  «L’heure a enfin sonné pour l’émergence véritable du Bénin et cela n’est possible qu’avec un homme de vision, un homme intègre et laborieux : Patrice Talon» a déclaré Anselme Abouké, jeune de Ouèdo et porte-parole du Canon  dans leur message  en vue de susciter  la candidature de l’homme dont le nom fait des vagues. En décidant de nous unir autour de Patrice Talon a-t-il justifié, «nous voulons simplement répondre à une légitime aspiration des jeunes à participer à la définition, à la conception, à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan d’action pour le développement durable; participer à l’évaluation des politiques et programmes en faveur des jeunes».  Il a également évoqué un désir de contribuer à la croissance économique du Bénin. Même son de cloche avec Géraud Ahouandjinou, le président du Comité d’organisation. Il a relevé que le Bénin est dans l’impasse avec l’hymne «Je prends ma part» que fredonnent les acteurs politiques actuels. Il urge souligne-t-il de trouver des «solutions durables et soutenables». Il présente Patrice Talon comme «un homme pondéré, de dialogue et d’expériences ; un patriote travailleur qui écoute son peuple, capable d’insuffler un nouveau dynamisme à la démocratie béninoise ». Mme Alfrède Ayibatin Guindehou, représentante des femmes de Ouèdo n’en dira pas moins. Elle a martelé que Patrice Talon est le président qu’il faut pour aider les femmes dans leurs diverses activités. Ces messages d’appel à candidature de Patrice Talon, ont promis ses représentants, Guy Dossou Mitokpè et Macaire Abouké, lui seront «fidèlement transmis»

Week-end aux couleurs de Patrice Talon

La mobilisation est de taille et l’ampleur des manifestations démontrent de l’engouement des populations en faveur de Patrice Talon en vue de l’élection présidentielle de 2016. Le week-end dernier en est la preuve. Un peu partout sur toute l’étendue du territoire national, les mouvements de soutien à la candidature du richissime homme d’affaires ne se sont pas fait attendre. A Allada, c’est le mouvement Force one qui fait une démonstration de taille. Dans la  cité des "Adjahouto", le code en vogue est : «Talon ou rien». Jeunes, femmes et sages ont appelé Patrice Talon au retour dans son pays natal et surtout a manifesté sa candidature à l’élection présidentielle de 2016. A Ouessè, toutes les couches sociales, réunies autour de la Coalition des forces pour une alternance apaisée (Cfaa) ont manifesté leur soutien à l’homme d’affaires. Et après analyse,  Patrice Talon est le cheval gagnant. Pour ce mouvement, c’est lui seul qui peut sortir le Bénin de la misère installée par l’actuel régime depuis bientôt 10 ans. Le message a été le même dans les autres meetings à Covè, Zè et à Za-Kpota.

Archimède Hugh Dato & Olivier Ribouis