La Nouvelle Tribune

La phase d’actualisation du fichier électoral national officiellement lancée

Espace membre

La phase d’actualisation du fichier électoral national dans la perspective des prochaines élections présidentielles vient de rentrer dans sa phase active depuis hier. C’est à la faveur d’un atelier de finalisation et d’appropriation des documents techniques nécessaire pour l’actualisation du fichier électoral national qui se tient les 10 et 11 septembre 2015 au Millénium Popo Beach Hôtel d’Agoué.  

La cérémonie officielle de lancement de ces activités s’est déroulée hier en présence de plusieurs acteurs intervenant dans l’organisation desdites élections, notamment les honorables députés, la représentante résidente du Pnud, le représentant du gouvernement, la vice-présidente de la Cena, la société civile sans oublier le président du Ces et président du Comité de suivi des activités du Cos-Lépi représentant les présidents des Institutions. L’honneur est revenu à l’honorable Eric Houndété, premier vice-président représentant le président de l’Assemblée nationale d’ouvrir les travaux de cet atelier. Dans son mot de bienvenue, le président du Cos-Lépi, Augustin Ahouanvoébla, a d’entrée situé l’importance de la responsabilité qui incombe à la structure qu’il préside. Pour lui, cette opération passe par la mise à jour de la base de données, la prise en compte des citoyens laissés en rade du fait de la perte de leur données à caractère personnel lors des dernières opérations d’importation, de consolidation et de dédoublonnage (notamment à So-Ava et à Glo-Djigbé dans la commune de d’Abomey-Calavi ), le recensement à travers 36 pays répartis sur 04 continents des compatriotes vivant à l’étranger mais ayant fait à une date donnée, les formalités d’enregistrement dans nos représentations diplomatiques ou  consulaires. Le président du Cos-Lépi n’a toutefois pas minimisé la  densité de cette tâche et le souci de bien l’accomplir dans les délais impartis, une fois les conditions réunies. A cet effet, le Cos-Lépi 2ème mandature compte sur le gouvernement et en particulier sur le chef de l’Etat, sur le sens d’écoute et la grande disponibilité du ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances. Egalement sur toute la classe politique, les partenaires techniques et financiers et aussi les cadres de l’administration publique. A en croire ses propos, ce sera l’occasion de se familiariser avec l’ensemble des documents de base pour une réelle appropriation  du processus et de prendre connaissance de la stratégie et du mode opératoire d’actualisation du fichier électoral national qui prend désormais en compte des béninois de l’extérieur.

Enfin, Augustin Ahouanvoébla  se dit convaincu que les deux jours de travaux seront sanctionnés par de judicieuses propositions et de pertinentes recommandations qui permettront de capitaliser et de valoriser toutes les solutions et stratégies qui seront issues des observations, réflexions et analyses