La Nouvelle Tribune

Présidentielle 2016 : la candidature unique des FCBE, un voeu pieux dépassé

Espace membre

Un candidat unique à la prochaine présidentielle de février et mars 2016. C’est le rêve nourri par les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE). Mais à mesure qu’on s’approche de l’échéance électorale, ce rêve s’effrite.

En effet, depuis quelques jours, les candidatures au sein de l’alliance ayant conduit le président de la république, Dr Thomas Boni Yayi, fusent de toute part. Actuellement, l’on dénombre déjà trois candidatures déclarées de personnes se réclamant toujours de l’alliance au pouvoir depuis 2006 et attachées aux idéaux du chef de l’Etat béninois. Cela, alors même que l’alliance FCBE n’a même pas encore organisé ses assises pour désigner le candidat unique comme les partisans du président Boni Yayi, l’entendaient. Il n’est pas superflu de préciser que le député de la 24ème circonscription électorale, Bonaventure Aké Natondé, avait ouvert le bal des candidatures en dehors de l’alliance FCBE. Très tôt il a été rejoint par l’ancien ministre de la culture, Soumanou Toléba et l’ancien député de la 8ème circonscription, Karimou Chabi Sika. Dans les coulisses, les candidatures du Vice-premier François Abiola, du ministre d’Etat Komi  Koutché, de l’ancien ministre des Affaires Etrangères Nassirou Bako-Arifari, et bien d’autres personnalités de l’alliance soutenant le président circulent.

Les procurations ne pouvant être exigées des militants comme ce fut le cas lors de l’élection du président de l’Assemblée nationale pour une unité autour d’un candidat qui ne faisait cependant pas l’unanimité comme on a pu s’en rendre compte par la suite, il sera difficile de convaincre les uns et les autres. La conséquence sera une pléthore de candidatures qui mettra de facto, fin au rêve d’une candidature unique.