La Nouvelle Tribune

Les défis qui attendent le Cos-Lépi

Espace membre

Quelques jours après son installation, le Cos-Lépi vient de faire hier au siège de l’institution, sa première sortie médiatique. L’objectif principal de cette sortie médiatique du président du Cos-Lépi, Augustin Ahouanvoébla, est d’évoquer les grands axes de la mission des membres de cette institution.

Mais sans compter que beaucoup de défis restent à relever par le Cos-Lépi. Entre autres défis, il s’agira pour le nouveau bureau de se donner la main et rester unis pour réussir cette mission aussi difficile. A en croire les propos du président Augustin Ahouanvoébla, plusieurs tâches ont été déjà réalisées à savoir l’amendement et l’adoption du règlement intérieur tenant compte de la dissolution du Cnt (Centre national de traitement) conformément aux dispositions légales, l’identification et l’hiérarchisation de toutes les activités devant concourir à l’actualisation du fichier électoral national prenant désormais en compte l’enrôlement des béninois de l’extérieur et enfin l’évaluation des béninois ayant fait des réclamations devant la Cour constitutionnelle et d’autres instances compétentes dont le Cos-Lépi. Mais selon les dispositions du code électoral, la Lépi devrait être publiée le 15 janvier 2016 au plus tard. Face à cet ultimatum et tenant compte du délai qui court, les membres du Cos-Lépi devraient mettre les bouchées doubles afin d’atteindre leurs objectifs malgré leur installation tardive. A cet effet, le président du Cos-Lépi a pris le ferme engagement de tout mettre en œuvre pour que la Lépi soit publiée au plus tard le 15 décembre 2015. Poyr ce faire, Augustin Ahouanvoébla invite toutes les composantes de la nation à les appuyer dans cette noble tâche. Rappelons que l’actualisation du fichier électoral national vise essentiellement la mise à jour de la base de données, la prise en compte des citoyens laissés en rade du fait de la perte de leur données à caractère personnel lors des dernières opérations d’importation, de consolidation et de dédoublonnage, notamment à So-Ava et à Glo-Djigbé dans la commune de d’Abomey-Calavi, le recensement et l’enrôlement des Béninois vivant à l’étranger mais ayant fait les formalités d’enregistrement dans nos représentations diplomatiques ou  consulaires, ceux détenteurs de la carte consulaire avant la date qui sera précisée. Au total, 36 pays répartis en quatre continents sont identifiés et validés comme points focaux avec près d’une soixantaine de centres d’enregistrement ou de vote

Un atelier les 10 et 11 septembre prochain

Le Cos-Lépi annonce déjà pour les 10 et 11 septembre 2015 prochains à Grand-Popo, un atelier de réflexion pour peaufiner les meilleures stratégies afin d’atteindre les objectifs qu’il s’est assigné. Plusieurs structures, institutions de la Républiques et membres du gouvernement y seront conviées. Les institutions partenaires telles que le Pnud, la Cena, la Cnil, l’Insae, le Hcbe, la société civile, les organisations professionnelles des médias, sans oublier les partenaires techniques et financiers seront également de la partie. Selon le président du Cos-Lépi, les différentes communications prévues dans ce cadre permettront aux participants de prendre connaissance de la stratégie et du mode opératoire d’actualisation du fichier électoral national prenant en compte des béninois de l’extérieur, de se familiariser avec l’ensemble des documents de base pour une réelle appropriation  du processus.