La Nouvelle Tribune

Boycott de session à la Haac : Boni Yayi rappelle Boni Tessi à l’ordre

Espace membre

Le mouvement d’humeur des conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) n’a pas été du goût du chef de l’Etat béninois, Dr Thomas Boni Yayi. Lors d’une audience qu’il a accordée au président de la Haac, Adam Boni Tessi, le président Boni Yayi n’a pas caché sa désolation quant au boycott par les conseillers sans aucune forme de procédure en son endroit, de la session extraordinaire de l’institution il y a une semaine.

Le chef de l’Etat, aux dires du président de la Haac, n’était pas informé du mouvement d’humeur et il « a déploré la manière dont les choses se sont passées ». Suite à cette remontrance du chef de l’Etat qui ne dit pas son nom, le président de la Haac, Adam Boni Tessi, a dû s’excuser auprès du premier magistrat. « Je lui ai présenté toutes mes excuses », a dit le président Boni Tessi à sa sortie d’audience ce lundi 7 septembre 2015. Le premier responsable de l’institution chargée de la régulation des médias dit avoir également présenté les excuses de ses collègues conseillers et celles de toute la Haac au président de la république.

Au sujet des revendications des conseillers de la Haac, le chef de l’Etat, selon le président de la Haac, se serait engagé à les prendre en main.

Il faut rappeler que les revendications des conseillers de la Haac tournent autour de matériels de travail, entres autres, des moyens roulants, du personnel qualifié et les équipements nécessaires pour le travail de régulation des médias notamment les nouveaux médias en ligne.