La Nouvelle Tribune

Transhumance politique : le bal est ouvert

Espace membre

La présidentielle de février et mars 2016 approche à grands pas. Comme c’est souvent le cas à la veille des échéances électorales au Bénin, les mouvements des hommes politiques béninois entre les partis et alliances ont démarré. 

Cette nouvelle saison de transhumance  a été lancée par l’ancien maire de la commune de Parakou et ancien député à l’Assemblée nationale, Samou Séidou Adambi.

Jusque-là membre de l’alliance Soleil- une alliance membre de l’Opposition parlementaire- présidée par l’honorable Sacca Lafia, l’ancien représentant du peuple au palais des gouverneurs a quitté l’alliance Soleil sans crier gare. Ce dimanche 6 septembre, l’ancien maire de Parakou, candidat malheureux aux dernières législatives sur la liste de l’alliance Soleil a été en effet vu à la salle d'alphabétisation de Parakou à un conclave des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), alliance au pouvoir depuis 2016.

Pour l’alliance Soleil, ce départ de Samou Séidou Adambi vers leurs premiers adversaires politiques dans la 8ème circonscription est, sans nul doute, une mauvaise nouvelle en cette veille des présidentielles. D’autant plus que  l’alliance, à en croire les informations circulant depuis plusieurs mois dans la presse nationale, devrait présenter un candidat, notamment le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Général Robert Gbian, dans la course pour la succession de l’actuel président de la république du Bénin, Dr Thomas Boni Yayi, dont le dernier mandat constitutionnel tire à sa fin.