La Nouvelle Tribune

Haac : Yayi cède à la pression de Boni Tessi et des conseillers

Espace membre

Ils ont réussi à se faire entendre. Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), Adam Boni Tessi, et les conseillers de l’instution chargée de reguler les médias ont finalement eu gain de cause. Quelques jours seulement après le boycott mardi dernier de la session extraordinaire de l’année, le gouvernement vient d’inviter les conseillers à abandonner leurs vieux moyens roulants au siège de l’institution. Et ce, en vue de leur renouvellement.

Cette décision des autorités gouvernementales est en effet, un pas vers la satisfaction des nombreuses revendications des travailleurs de la Haac qui ne veulent que de meilleures conditions de travail. Rappelons que dans leur plateforme revendicative dressée mardi dernier par le président de l’institution lui-même, les conseillers de la Haac ainsi que les autres cadres de l’institution reclament outre, le remplacement des moyens roulants, l’augmentation de leur budget, de leurs frais de mission à l’étranger. Ils souhaitent également avoir des ingénieurs pour régler les problèmes techniques qui se posent à eux, des  garde-corps pour leur sécurité etc.