La Nouvelle Tribune

Bénin: Sévérin Adjovi critique Placide Azandé

Espace membre

La collaboration entre les maires de l’Atlantique-Littoral et l’ancien préfet Placide Azandé a été très difficile. Notamment celle entre Placide Azandé alors préfet de l’Atlantique-Littoral et le maire de la commune de Ouidah, Sévérin Adjovi, qui à un moment donné s’est vu refuser l’accès des nouveaux locaux de l’hôtel de ville de sa commune.

Lors de la cérémonie de passation de service entre les préfets sortant - Placide Azandé- et entrant- Epiphane Quenum- des départements de l’Atlantique et du Littoral ce lundi 31 août, le maire Adjovi n’a pas eu la langue de bois sur cette difficile période de collaboration. Dans son allocution au cours de la cérémonie, il a rappelé à l’assistance comment le préfet sortant s’ingérait dans les affaires des communes sous sa tutelle mêmes des affaires d’ordre familial.

« Alors même que la tutelle devait plutôt soutenir les maires dans leurs initiatives, nous avons assisté à une immixtion directe du Préfet dans des affaires même d’ordre familial », a souligné Sévérin Adjovi. Le maire ajoute qu’« en lieu et place d’un appui franc et solide, la tutelle a anormalement combattu certains de nos actes qui pourtant entraient dans le cadre du développement de nos communes ». Le Maire Adjovi fera remarquer que « de tels agissements ne sont pas de nature à garantir un climat sain et serein de travail » entre l’autorité préfectorale et les maires. Et c’est pourquoi, le maire de Ouidah invitera le nouveau préfet de l’Atlantique et du Littoral à faire « la promotion de la démocratie à la base dans le contexte de la décentralisation ».