La Nouvelle Tribune

L’ABDC du prof Aïvo invite les jeunes à prendre le pouvoir

Espace membre

L’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) a organisé ce lundi 31 août un atelier sur le thème « l’engagement des jeunes en politique : quelle nouvelle dynamique ». Cette séance d’échanges et de réflexion entre politiques, experts et jeunes militants s’est tenue à la Cour d’Appel de Cotonou.  

Une thématique d’actualité, des sous-thèmes pertinents, des communicateurs avertis, des échanges riches et un appel à l’action. Ainsi se résume le workshop organisé ce lundi par l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) du professeur Joel Aïvo, avec l’appui technique et financier de la fondation allemande Hanns Seidel. Elle s’est tenue dans la salle de conférence du centre de documention de la Cour d’Appel de Cotonou sur le thème « l’engagement des jeunes en politique : quelle nouvelle dynamique ». Ce cadre d’échange a connu la participation de plusieurs jeunes leaders politiques, aussi bien de la mouvance que de l’opposition. Pour les organisateurs, l’objectif d’un tel atelier est d’examiner trois axes de réflexion dont le positionnement idéologique des partis politiques, la transhumance politique et les ressorts du militantisme au Bénin. A travers ses trois axes, l’Abdc et la Fondation Hanns Seidel veulent, avec l’implication de la jeunesse militante, contribuer à la construction et l’amélioration de la démocratie dans notre pays. «La Fondation est convaincue que l’atelier donnera aux partis politiques plus de lumière et d’outils dans l’implémentation de leur activité», a indiqué Mme Aridja Franck, représentante de la Fondation allemande au Bénin. Pour le professeur Joël Aïvo, l’Abdc « veut inviter les jeunes à prendre le pouvoir », à « investir tous les espaces du pouvoir pour ensuite provoquer la rupture dans la manière dont notre pays est gérée ».

Trois bonnes communications

Au total, trois communications ont meublé le workshop. Ce sont  « Les partis politiques et leur idéologie au Bénin : quel positionnement », « militantisme des jeunes en politique : quelques repères », « la transhumance en politique : quelles conséquences sur les partis politiques et sur le pouvoir ». Ces thèmes ont été respectivement présentés par Emmanuel Golou, ancien député et président du Psd, Reckya Madougou Yèdo, ancien Garde des Sceaux et « femme politique libre » et le professeur Victor Topanou, ancien Garde des sceaux et chef du département Sciences politiques de la faculté de droit de l’université d’Abomey-Calavi. Le président de l’Abdc voit en ces communicateurs des « exemplarités en matière d’engagement politique et public au Bénin ».