La Nouvelle Tribune

Révision de la constitution : Pourquoi Boni Yayi a reculé

Espace membre

C’était un projet qui lui tenait à cœur mais il n’a pas prospéré. La révision de la constitution béninoise du 11 décembre 1990 est l’une des réformes qui tenaient à cœur au président béninois, Dr Thomas Boni Yayi, comme on peut bien l’imaginer. Mais après deux tentatives infructueuses, le chef de l’Etat a fait demi-tour.

Qu’est-ce qui a provoqué ce recul du président de la république ? Pour certains observateurs de la vie nationale, ce recul du président Boni Yayi est dû aux actions d’une personne, notamment celles de Patrice Talon, l’homme d’affaires béninois exilé depuis septembre 2012 à Paris dans la capitale française. Il n’en est rien, assure le président Boni Yayi. Evoquant pour la première fois les raisons de l'échec du projet de la révision de la loi fondamentale lors d’une visite en fin de semaine à Parakou, le chef de l’Etat a laissé entendre que personne n’était à l’origine de son recul. « Personne ne m'a obligé à renoncer au projet de révision de la constitution », a clairement souligné Boni Yayi. Le chef de l’Etat béninois explique plutôt que « c’est pour la préservation de la paix et la cohésion nationale » qu’il l'a fait.

Il faut rappeler que le chef de l’Etat a certes reculé mais le projet de révision de la constitution n’a pas été retiré de l’Assemblée nationale. Peut-être même qu’il ne sera jamais retiré...