La Nouvelle Tribune

Recrutement «clandestin» d’auditeurs de justice : l’Unamab donne un ultimatum au gouvernement

Espace membre

Lundi 7 septembre prochain. C’est le délai qu’a le gouvernement béninois pour rapporter tous les actes « clandestinement » pris dans le cadre du prochain concours de recrutement de 40 auditeurs de justice. L’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) est formelle sur ce délai.

A la faveur d’un point de presse qu’elle a animée dans l’après-midi de ce lundi 31 août consécutivement à son Assemblée générale extraordinaire de ce jour, l’Union après avoir analysé les conditions de l’organisation de ce prochain concours, a été catégorique. En effet, passé le délai du 7 septembre, « l’Unamab déclenchera une grève d’avertissement de soixante douze (72) heures ».Et ce, à partir du 08 septembre 2015.   

Et si après cette grève d’avertissement, la situation restait identique jusqu’au jeudi 10 septembre, les magistrats prévoient passer à la vitesse supérieure, en passant à un mouvement de paralysie des cours et tribunaux béninois de cinq (05) jours par semaine, tacitement reconductible jusqu’à totale satisfaction.

Rappelons que l’Unamab est contre ce concours de recrutement de 40 auditeurs de justice prévu pour les 28 et 29 novembre 2015 du fait des risques de fraudes qui entourent son organisation. Lesquels risques sont liées aux velléités de « récupération » du concours par certaines personnes sous des motifs aux relents régionalistes et de remise en cause des conditions de transparence régissant le concours de recrutement.