La Nouvelle Tribune

Bénin: Georges Bada, Atao Hinnouho et Houdégbé dans le viseur de Holo

Espace membre

Les députés Georges Bada, Mohamed Atao Hinnouho et Cossi Octave Houdégbé sont dans une mauvaise posture vis-à-vis de la loi. Elus députés de la 7ème législature lors de la législatives du 26 avril dernier et récemment désignés par maires et chef d’arrondissement devraient faire un choix entre le mandat législatif et électif local. Ceci, conformément à la loi électorale en vigueur au Bénin notamment l’article 369 du code électorale qui proscrit le cumul de mandats électifs.

Mais depuis leur élection respectivement au poste maire de la commune d’Abomey-Calavi, de chef du 3ème arrondissement de Cotonou et de maire de Kpomassè, les honorables Georges Bada, Atao Hinnouho et Cossi Octave Houdégbé ne se sont pas encore décidés. Et ceci, bien que le délai de 30 jours exigé par la loi pour opérer leur choix arrive bientôt à expiration.

En vue de faire respecter les textes de la république afin qu’il n’y ait pas cumul de mandats électifs, la cour constitutionnelle présidée par le Professeur Théodore Holo a écrit il y a quelques jours au président de l’Assemblée nationale. Ceci, pour recueillir les observations du Parlement par rapport à des cas d’incompatibilité dont elle a été saisie contre certains députés. Les requêtes formulées par des citoyens contre le cumul de mandat de certains députés pourraient avoir de lourdes conséquences si elles prospèrent. En effet, elles peuvent conduire jusqu’à l’invalidation du siège du député indélicat.

Les élus du peuple Georges Bada de la 6ème circonscription, Mohamed Atao Hinnouho de la 15ème et Cossi Octave Houdégbé de la 5ème circonscription électorale ont donc intérêt à se décider, pour ne pas tomber sous le coup de la loi.