La Nouvelle Tribune

Immunité de Kassa : Déclaration de l’He Wallis Zoumarou vendredi dernier

Espace membre

Le mercure est monté vendredi passé lors de la séance plénière consacrée à l’examen de la levée de l’immunité de l’honorable Barthélémy Kassa. Les langues se sont déliées aussi bien du côté de la majorité parlementaire que de la minorité parlementaire.

Bien qu'au finish, l’immunité parlementaire de Barthélémy Kassa ne fût pas levée (45 voix contre et 38 pour), des députés ont dénoncé tout ce qui a entouré ce dossier, depuis les travaux de la Commission Spéciale mise sur pieds jusqu’à la plénière en passant par plusieurs jours de tractations aussi bien au palais des gouverneurs qu’à l’extérieur du palais.

L’intervention de l’honorable Wallis Zoumarou a été édifiante. Intervenant en lieu et place de Rosine Vieyra Soglo, présidente du groupe parlementaire « Nation et Développement » et dont lui-même est le vice-président, le député Wallis Zoumarou a mis les pieds dans le plat. Il a, dans un langage très acerbe, dénoncé certaines pratiques au niveau de l’institution parlementaire et surtout dans le camp de la minorité parlementaire. « La corruption, c’est le mal du siècle et qui arrière notre économie. C’est un devoir pour chaque citoyen de se lever pour dire non à la corruption. Dans le cas d’espèce, notre position devrait être conséquente… Le rapport du cabinet Kroll a mis tout le monde dans une situation de regret. Notre rôle serait de faire en sorte que la vérité se manifeste. Contrairement aux dires de certains collègues, il y a tellement d’éléments qui mettent en évidence la gestion de Kassa. Aidons la justice à faire son travail. Envoyons-le devant la justice pour que l’affaire soit éclairée. Une fois blanchi, il reviendra parmi nous et ça ira de son intérêt et il sera applaudi. Pour toutes ces raisons, notre groupe parlementaire enverra Kassa devant la justice »