La Nouvelle Tribune

Tractations en vue du contrôle de la haute cour de justice

Espace membre

Nuit blanche hier à l'Assemblée nationale (Naissance d’un nouveau groupe parlementaire)
En marge des travaux budgétaires, les députés de la 5è législature se sont retrouvés hier au parlement pour procéder à la désignation de leurs représentants à la Haute cour de justice et dans les parlements régionaux tels que le parlement Panafricain


, le Parlement de l'Uemoa, le Parlement de la Cedeao et le Parlement Acp-Ue. Au cours de la lecture des diverses communications, plusieurs députés ont démissionné et adhéré à d'autres groupes parlementaires. Il s'agit des députés Lazare Sèhouéto, Lodjou Jude, qui ont démissionné du G13 pour atterrir au sein du groupe parlementaire << Add Nation et Développement>>. Par contre le député N'Da Antoine N'Da a intégré lui le groupe << Add Paix et Développement>>. De même les députés Justin Agbodjètin, Zannou Babatoundé, Zéphérin Kindjanhoundé ont adhéré au groupe parlementaire << Unité Nationale>>, leurs collègues Thomas Ahinnou, Grégoire Laourou, Orou Yarou Bio Bagou, Chabi Tokou Daré ont adhéré au groupe << Démocratie et émergence>>. Le président Adrien Houngbédji qui était non inscrit s'est réinscrit dans son groupe parlementaire d'origine Prd-Prs. Au total, l'institution compte 7 groupes parlementaires à savoir, << Prd-Prs>>, << Add Nation et Développement>>, << Add Paix et Développement>>, << G13>>, << Unité Nationale>>, << Bénin Emergent Solidarité Progrès>> et << Démocratie et Emergence>>.
{mosgoogle}
Mais les tractations étaient tumultueuses hier à l'Assemblée nationale. A l'ouverture de la séance plénière par le président Mathurin Nago, des débats houleux ont été engagés par rapport à la procédure adoptée par la commission des lois qui n'aurait pas produit un rapport avant la convocation de la plénière. C'est le député Eric Houndété qui a tiré la sonnette d'alarme en dénonçant la manoeuvre très peu orthodoxe et les manipulations de leurs collègues d'en face. << On ne peut pas nous convoquer sans l'existence d'un rapport...>> a t-il clamé haut et fort. Pour finir, il a recommandé que l'ordre du jour de la plénière soit disséqué en 4 points à savoir la désignation des membres de la Hcj, la désignation des représentants dans le Parlement Panafricain, celle du Parlement de la Cedeao, celle du Parlement de l'Uemoa et celle du Parlement Acp-Ue. D'avis contraire la présidente de la commission des lois Hélène Aholou Kèkè a déclaré que c'est à cause de la refondation de certains groupes parlementaires qu'elle a demandé une heure de suspension pour parfaire le rapport. Au terme des débats, le président Mathurin Nago suspendra pour une heure la séance. Depuis 17h30 la séance n'a pu être reprise qu'aux environs de 21 h 45 mn.
Ismail Kèko

Naissance d’un nouveau groupe parlementaire « Bénin émergent solidarité progrès»
Les tractations en vue de bénéficier de la majorité des sièges dans le processus de désignation des représentants de l’Assemblée nationale à la Haute cour de justice ( Hcj) et dans les parlements régionaux ont débuté hier au Parlement. C’est dans ce cadre qu’un nouveau groupe parlementaire de la mouvance a été constitué dénommé << Bénin émergent solidarité progrès>> et présidé par l’honorable Justin Sagui Yotto. Ce nouveau groupe parlementaire est constitué de 12 membres. On se rappelle que ce groupe parlementaire dirigé par le député Justin Sagui Yotto avait volé il y a quelques mois de cela en éclat lors des tractations en vue de contrôler la majorité à l’hémicycle au moment où il s’est agi de l’adoption ou non du collectif budgétaire 2008 envoyé par le gouvernement. Depuis ce temps, ce groupe parlementaire était resté inexistant au sein de l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, il se reconstitue avec un nombre fort de 12 députés contre 10 au préalable. Ce groupe, à en croire son président lors de la déclaration de constitution du groupe a précisé que les députés membres confirment leur attachement aux orientations stratégiques de développement et à la vision du gouvernement. Toutefois, ils se font les défenseurs des valeurs humaines et s’engagent à soutenir toutes initiatives allant dans la ligne droite de la modernisation de l’agriculture, la protection de l’environnement et autres. Ils entendent aussi faire de la lutte contre la corruption leur cheval de bataille.
I.K.
{mosgoogle}

Les membres du groupe
1- Justin Sagui Yotto
2- Adam Bagri
3- Affo Djobo Amissétou
4- Chabi Sika Karimou
5- Djibril Débourou
6- Séidou Samou Adambi
8- Daouda Takpara
9- Yolou Zachari
10- Célestine Adjanohoun
11- Mathurin Coffi Nago
12- Janvier Yahouédéhou