La Nouvelle Tribune

Bénin : Jos Van Aggelen exhorte le gouvernement à mettre fin à l’impunité

Espace membre

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du royaume des Pays-Bas, Jos Van Aggelen en fin de mission, a été fait Commandeur dans l’Ordre national de mérite du Bénin. C’était au cours d’une cérémonie suivie de dîner, mercredi dernier à la salle fleuve jaune du ministère des affaires étrangères où l’ambassadeur a rappelé au Gouvernement la nécessité de finir avec l’impunité

Comme on pouvait s’y attendre, la crise dans le secteur de l’eau à travers le détournement de 2,6 milliards du projet Ppea II, s’est invitée à la cérémonie de décoration de Jos Van Aggelen. Mercredi dernier, en signe de reconnaissance pour sa contribution au développement du Bénin, Adrianus Henrucus Franciscus Jos Van Agglelen a été fait Commandeur dans l’Ordre national du mérite du Bénin. Occasion pour le récipiendaire de faire le point de l’aide des Pays-Bas au Bénin depuis 2012. Il a rappelé que l’Ambassade a signé pour près de 74 milliards de projets et programmes que ce soit pour la commercialisation des produits agricoles béninois avec les zones frontalières du grand marché nigérian, la mise en place des Centres amours et vie pour mieux informer la jeunesse sur la santé sexuelle, pour l’accès à l’eau potable. Pour le ministre des affaires étrangères Saliou Akadiri, l’ambassadeur a conduit avec force, maîtrise et professionnalisme la coopération entre les deux pays. en témoigne la quatrième revue conjointe de la coopération bilatérale bénino-néerlandaise, tenue à Cotonou le 11 octobre 2013, a l’issue de laquelle le Bénin a bénéficié d’une enveloppe financière non remboursable d’environ 91 milliards de francs au titre du programme pluriannuel de coopération 2014-2017. En ce qui concerne le dossier de l’heure dans le secteur eau avec le détournement de 2,6 milliards de francs des Pays-Bas dans le cadre du Ppea II, le ministre Akadiri a réaffirmé la volonté du Gouvernement béninois de faire toute la lumière sur le dossier en vue de la restauration de la confiance entre les deux pays. Adrianus Henrucus Franciscus Van Agglelen a invité le Gouvernement à aller jusqu’au bout et que les fautifs subissent les rigueurs de la loi. «C’est une tâche compliquée mais nécessaire», insiste l’ambassadeur avant d’informer que ce cas de corruption est aussi «une opportunité de lutter contre cette gangrène qu’est l’impunité». En attendant, l’Ambassadeur Jos Van Agglelen quitte le Bénin et pourra faire valoir ses droits à une retraite paisible