La Nouvelle Tribune

Sèmè-Podji : les premiers défis du nouveau maire Charlemagne Honfo

Espace membre

Le nouveau maire de la commune de Sèmè-Podji a été officiellement installé dans ses fonctions de maire  mardi écoulé. Il a pris les commandes des mains de la première adjointe au maire sortante, Bérénice Koukoui, en lieu et place du maire sortant Mathias Gbèdan, incarcéré pour une affaire de malversations foncières. C’est à la faveur d’une cérémonie grandiose qui a eu pour cadre la cour de la mairie de Sèmè-Podji.

A la suite des formalités d’usage et la signature des documents officiels entre la première adjointe au maire sortante et le nouveau maire Charlemagne Honfo, le reste de la cérémonie de passation de charge s’est déroulé devant le public venu massivement vivre l’évènement. C’est au tour du représentant du personnel et du syndicat maison de féliciter le maire entrant et de lui présenter une plate-forme de doléances pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents en service à la mairie de Sèmè-Podji. Prenant la parole à son tour, Bérénice Koukoui n’a pas manqué de dresser le bilan des sept années de gestion de l’équipe sortante, sous la huée des populations qui ne voulaient plus écouter ses paroles. A son tour et sous les ovations nourries du public, le nouveau maire Charlemagne Honfo a rendu d’abord grâce au Tout- puissant pour ses œuvres et a profité pour parler de ses premiers défis à la tête de la commune de Sèmè-Podji après avoir exhorté le nouveau conseil communal à des débats fructueux, constructifs dans le respect et la tolérance mais en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Il a axé son intervention sur l’eau, l’électricité, l’environnement, la santé, la sécurité, l’éducation et la promotion de l’excellence, les infrastructures routières qui seront les priorités des priorités, pour ne citer que ceux-là. En ce qui concerne la promotion de l’excellence dans sa commune, il a pris le ferme engagement d’octroyer de bourses aux quatre premiers au Baccalauréat de chaque année dans sa commune. Précisons que cette passation de charge a été faite en présence du chargé de mission dans le département de l’Ouémé représentant le préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau