La Nouvelle Tribune

Lutte contre Boko Haram: Yayi envoie un contingent de 800 hommes au front

Espace membre

La lutte contre la secte terroriste Boko Haram qui sévit dans la sous-région ouest-africaine depuis 2009 est une affaire de tous et le Bénin ne saurait rester à l'écart. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi 31 juillet dans son adresse à la nation à la veille de la célébration du 55ème anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté nationale et internationale, le chef de l’Etat, Dr Thomas Boni Yayi.

Le président de la république a fait de lutte pour la paix et la sécurité un défi de son gouvernement. Car, a souligné le chef de l’Etat, « partout dans le monde et en Afrique, les acquis en matière de développement sont détruits ou fragilisés par l’intolérance et l’extrémisme religieux avec leurs manifestations sous forme de guerres d’attentats terroristes et de conflits de tout genre ». «A côté de nous, Boko Haram fait rage. », a indiqué le président Boni Yayi pour qui c’est l’occasion pour le Bénin d’exprimer sa « solidarité » aux pays sur la ligne de front contre la secte islamiste Boko Haram.

Cette solidarité, à en croire le chef de l’Etat, se traduira par l’envoi d’un contingent de  800 hommes aux côtés de leurs « frères d’armes du Nigeria, du Cameroun et du Tchad pour combattre définitivement ces hors-la-loi ».