La Nouvelle Tribune

Transhumance

Espace membre

Me Adrien HoungbédjiRéunion de crise au Prd sur le cas Gbèdan
Le revirement spectaculaire de l’actuel maire de Sèmè-Kpodji, Mathias Gbèdan, dans le camp-Fcbe (Forces cauris pour un Bénin émergent) fait objet de réflexions au Parti du renouveau démocratique. Selon les informations, une réunion de crise s’est tenue hier au domicile de Me Adrien Houngbédji à Cotonou pour statuer sur son cas.


Pour l’heure, aucune décision n’est encore prise, à cet effet.

Quelle est l’origine du problème ?
 Plusieurs conseillers Prd sont déçus de la gestion de Mathias Gbèdan à la tête de la mairie de Sèmè-Kpodji. Comme les loups ne se mangent pas entre eux, ils ne pouvaient pas le critiquer ouvertement, quand bien même les populations étaient foncièrement contre leur autorité communale. Ces dernières, aux élections communales, ont voté massivement contre le Prd à cause des griefs qu’elles portaient contre lui. Conscients de la situation, les responsables du parti ont pris la résolution de ne plus le porter à son poste pour se réconcilier avec leur base. Voyant son fauteuil menacé, l’accusé a rapidement viré dans le camp présidentiel, soit pour se faire élire maire, soit pour faire mal à sa formation politique.
{mosgoogle}
En attendant le verdict de la Cour suprême sur le contentieux électoral de l’arrondissement d’Aholouwémè, le Prd a 13 conseillers, la liste Alléluia a en 02, le Groupe des indépendants de Sèmè-Kpodji en 01 et les Fcbe en ont 09 au conseil communal de la localité. Le Prd ne pourra pas conquérir cette mairie sans Mathias Gbèdan. Alors,ce dernier fait-il du chantage pour s’imposer à son parti ?

J. Y. M.