La Nouvelle Tribune

Bénin : des protestations à Bassila contre l’installation du conseil communal

Espace membre

Après la proclamation des résultats des élections communales et municipales par la Commission électorale nationale autonome (Céna), les conseils communaux et municipaux devraient être installés cette semaine. Mais à Bassila, l’installation du conseil communal risque de ne pas être effective. Et ce, du fait des mouvements de protestation qui ont cours actuellement dans la localité.

Des habitants se réclamant de l’alliance ABT contestant les résultats proclamés par la Céna protestent contre l’installation du conseil communal. Tôt ce matin, ils ont posé des barricades sur la voie inter-Etat Cotonou-Djougou à hauteur de la localité de Pénéssoulou, bloquant ainsi la circulation.  Ils estiment que leur victoire a été volée à la Commission électorale.

Victoire vraiment volée ?

Dans les protestations contre les résultats du scrutin communal du 28 juin dernier, il y a bien une équivoque que le président de la Commission électorale, Emmanuel Tiando doit levée. En effet, lors de la proclamation des résultats le 15 juillet dernier, le président Tiando en ce qui concerne les résultats de l’arrondissement de Manigri a laissé croire qu’il y a eu partage des quatre sièges de l’arrondissement entre l’alliance ABT (02 sièges) et les Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) (02 sièges). Pourtant sur la liste complète des élus dont votre journal a eu copie, dans cet arrondissement, il est mentionné que l’alliance ABT a trois sièges et les FCBE, un siège. Ce qui fait un total de 9 sièges pour l’ABT dans la commune et 8 pour les verts cauris. Logiquement donc, la mairie devrait revenir à l’alliance ABT.

On se demande bien si c’est cette « erreur » qui est contestée ou si c’est autre chose.