La Nouvelle Tribune

Affaire Pays-Bas : ce que coûte l’audit international à l’Etat béninois

Espace membre

Le cabinet Kroll recruté par le gouvernement béninois à la demande du royaume des Pays-Bas pour faire la lumière sur le dossier de détournement d’environ 3 milliards dans la mise en œuvre du programme pluriannuel d’appui au secteur Eau et Assainissement (PPEA-II) a fini son travail. Le cabinet vient de déposer un rapport de 800 pages qui met en cause plusieurs cadres du ministère chargé de l’Eau, l’ex-ministre Barthélémy Kassa et deux opérateurs.

Si ce rapport est apprécié des commanditaires, le coût des travaux d'investigation effectués par le cabinet Kroll l'est moins notamment pour les Béninois. En effet, à en croire le président de la république, Dr Thomas Boni Yayi, l'ardoise des travaux du cabinet d'audit s'élève à quelques 700 millions FCFA. Cette ardoise paraît bien salée pour les Béninois qui estiment qu'elle aurait pu servir à forer d'autres puits au profit de la population du monde rural. 

Le coût plus ou moins élevé démontre de la nécessité pour les gouvernants à divers niveaux mais aussi pour les administrés de faire de la lutte contre la corruption et de l'impunité leur cheval de bataille. Cela y va de l'intérêt du pays et de son développement.