La Nouvelle Tribune

Communales à Bembèrèkè : la marche de protestation de l’Alliance Soleil fait fiasco

Espace membre

Grave revers que celui subi par les responsables de l’Alliance Soleil hier lundi 20 juillet 2015. Alors qu’ils ont lancé une marche pour protester contre les résultats des élections communales et locales, dans la commune de Bembèrèkè, ils se sont retrouvés seuls au devant de leur marche. Les populations ont refusé de répondre à l’appel de Sacca Lafia et du général Robert Gbian.

La marée humaine annoncée dans les rues de Bembèrèkè centre n’a pas eu lieu hier. Les populations de cette commune ont refusé de céder à la manipulation et ont manifesté leur opposition aux  méthodes des responsables de l’Alliance Soleil. La marche s’est soldée par un fiasco en termes de mobilisation pour diverses raisons. En effet, dans l’Arrondissement centre de Bembèrèkè, les Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) règnent en maître. Il était donc difficile pour les populations de cet arrondissement majoritairement acquis aux Fcbe de répondre à un quelconque appel de l’Alliance Soleil. Pour contourner cet  échec qui s’annonçait, les organisateurs ont dû recourir aux arrondissements environnants situés à des dizaines de kilomètres de Bembèrèkè centre. Des véhicules ont été mis à disposition pour convoyer les marcheurs d’Ina, de Béroubouay, de Gamia et autres.

Mais malgré cela, c’est une poignée de militants qui a répondu présent, sans pouvoir manifester, au risque d’être ridicule dans les rues. Mais, ce qui démontre l’amateurisme de l’organisation de cette marche, c’est le fait que les responsables locaux de l’Alliance Soleil n’aient pas obtenu l’autorisation de la mairie et ont aussi manqué de travailler à l’avance sur l’itinéraire avec les forces de sécurité. La conséquence de tous ces manquements est que la marche annoncée tambours battants n’a pas eu lieu contrairement à ce que les commanditaires veulent faire croire à l’opinion publique. Ne voulant pas accepter l’échec de la marche, ils ont dû opter pour la lecture d’une simple  déclaration pour faire du bruit. Une preuve que le mariage entre l’Alliance et la Commune de Bembèrèkè n’a jamais eu lieu.