La Nouvelle Tribune

«zone franche » : Richard Sènou partage les critères d’évaluation du 1er ministre

Espace membre

Après sa nomination au poste de premier ministre, Lionel Zinsou a défini des nouvelles directives pour assainir et booster l’économie du Benin. Invité sur l’émission « zone franche » ce dimanche 05 juillet, Richard Sènou s’est prononcé sur quelques sujets brûlants de l’actualité béninoise.

Il a notamment exprimé son accord aux critères d’évaluation du premier ministre. La nomination de Lionel Zinsou au poste de premier ministre est entre autres, l’un des sujets abordés. L’invité du jour a expliqué les possibles atouts qu’offre sa nomination au Bénin. « C’est un grand homme de qualité et aux nombreuses connexions à l’international », a-t-il déclaré.

Selon ses propos, c’est une chance pour le Benin de bénéficier des compétences de ce technocrate qu’est Lionel Zinsou. L’invité a particulièrement mis l’accent sur les critères d’évaluation définis par le premier ministre. Primo, l’assainissement des finances du Bénin. Un plan clairement établi et structuré pour jeter les nouvelles bases d’une économie prospère et stable. Dans un second temps, la valorisation du « Made in Benin » dans tous les secteurs d’activités afin de permettre à tout le peuple d’être acteur de la richesse nationale, pour ne citer que ceux-là.

Un mécanisme bien pensé par le premier ministre qui va certainement porter ces fruits dans un temps record. Mieux, Richard Sènou a fait comprendre que les relations dont dispose le premier ministre au niveau international plaident en sa faveur. « Il peut facilement convaincre les investisseurs de n’importe quel pays à s’implanter au Bénin », a-t-il martelé. C’est fort conscient de tout cela que, Richard Sènou, ancien ministre des Transports de Boni Yayi, en sa qualité d’homme averti a exprimé son assentiment aux critères d’évaluation du premier ministre