La Nouvelle Tribune

Trois grandes structures d’Etat toujours sans tête

Espace membre

Elles sont au nombre de trois. Trois structures étatiques qui n’ont plus de chef. Il s’agit de la Loterie Nationale du Benin (Lnb), le Conseil National des Chargeurs du Benin (Cncb) et la préfecture de l’Atlantique.

C’est la conséquence du récent remaniement de l’équipe gouvernemental. Ces anciens responsables de sociétés sont promus au titre de ministre. Honorine Atikpa (ex Dg/ Lnb), nommée ministre de la Famille. Quand à Nadine Dako Tamadaho (ex Dg/Cncb), elle est l’actuelle ministre de l’emploi des jeunes et des Pme. Enfin, Placide Azandé (ex préfet/Atlantique) occupe désormais le poste de ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Mais après leur départ, aucune nomination pour les faire remplacer.

Cette situation ralentit certainement la gestion efficace et efficiente de ses structures. Plus l’on cherche à comprendre cette irrégularité, moins on se convainc des possibles raisons du silence du chef de l’exécutif face cette situation. Pourquoi donc cet état de chose ? Et si l’on sait que le bon fonctionnement des institutions et sociétés d’un Etat est l’assurance d’une économie prospère, force doit rester à ce qui est droit