La Nouvelle Tribune

Après leurs débâcles aux communales : les Fcbe se déchirent à Kandi

Espace membre

(Patrick Yérima et Dalianou Imorou au banc des accusés) Assommées par l’Alliance Soleil lors des élections communales et locales du dimanche 28 juin, les Fcbe se déchirent à Kandi. Plusieurs militants accusent déjà le ministre Patrick Yérima et Dalianou Imorou de ne pas se montrer à la hauteur de la tâche.

La tension couve à Kandi après les dernières élections communales et locales. Alors qu’on s’attendait à leur victoire vu les nombreuses agitations qu’elles ont faites sur le terrain, les Fcbe ont lamentablement échoué. En effet, les partisans du chef de l’Etat ont courbé l’échine devant l’Alliance soleil dans la plus grande commune du département de l’Alibori qui passe dans le giron du parti du député Issa Salifou. De Kandi1 à Kandi3 en passant par Kandi2, Donwari, Sonsoro et Bensekou, les partisans de Issa Salifou ont raflé la majorité des membres du conseil communal au nez et à la barbe des Fcbe conduits par Patrick Yérima et Dalianou Imorou avec à la clé, 12 conseillers sur les 19 que comptent la commune. Ces derniers ont pourtant promis au chef de l’Etat qu’ils seront à la hauteur sans leur maître à jouer Azizou El-Hadj Issa récemment éjecté du gouvernement au profit de Patrick Yérima nommé ministre de l’économie maritime.

Aujourd’hui, les résultats parlent d’eux- mêmes et montrent sans ambages que sans Azizou El-Hadj Issa, les Forces Cauris pour un Bénin Emergent ne valent plus grand-chose dans l’Alibori en témoigne aussi leur score à Malanville. L’homme a montré lors des dernières législatives qu’il reste le seul maître à bord à Kandi car malgré son mauvais positionnement, l’ex- député n’a pas hésité à mettre sa popularité au profit de sa famille politique. Aujourd’hui que celle-ci a voulu se débarrasser de lui comme un mal propre, elle a ramassé immédiatement les pots cassés. Boni Yayi déjà atteint du syndrome de fin de mandat peut maintenant se mordre les doigts d’avoir laissé filer un pion essentiel surtout quand on sait que l’Alibori comptera sans doute pour son dauphin