La Nouvelle Tribune

Bénin : les raisons de la dissolution de l’Inspection générale de l’Etat

Espace membre

Elles sont désormais connues. Les raisons qui ont motivé la dissolution le 20 juin dernier par le chef de l’Etat de l’Inspection générale de l’Etat (IGE). Selon le communiqué du premier Conseil des ministres du quatrième gouvernement du président de la république, Thomas Boni Yayi, la décision de dissoudre cette structure étatique chargée d’effectuer des missions de vérification, d’enquêtes, d’audits sur la gestion des organismes publics émane de l’affaire de prévarication supposée de l’aide du royaume des Pays-Bas destinée au financement du Programme pluriannuel d’appui au secteur Eau et Assainissement (PPEA II).

La dissolution, à en croire le communiqué du Conseil des ministres, est l’une des mesures prises par le gouvernement pour conforter les mesures immédiates préventives et de règlement de préjudice prises dans cette affaire de prévarication supposée. C’est donc dire que c’est l’affaire de détournement présumé de quelques 2,6 milliards FCFA de l’aide des Pays-Bas qui a eu raison de l’IGE. Ainsi dissoute, l’Inspection générale de l’Etat sera remplacée, toujours selon le communiqué du Conseil des ministres, par un autre organe. Ce nouvel organe indique le communiqué gouvernemental bénéficiera d’une autonomie financière de fonctionnement et de l’indépendance indispensable pour la réalisation de ses missions.