La Nouvelle Tribune

Les revendeuses du Couffo donnent feu vert au Général Fernand Amoussou

Espace membre

Candidat à l’élection présidentielle de 2016, le général Fernand Amoussou peut compter sur les femmes du Couffo. Environ 300 revendeuses de la localité lui ont assuré leur soutien dimanche dernier.

«Tu es notre seul candidat à la présidentielle de 2016. Nous, femmes du Couffo, comptons sur toi pour relever ce pays et nous aider à améliorer nos conditions de vie.» C’est par ses mots de leur représentante que les femmes revendeuses de la commune du Couffo ont déclaré, sans ambages, leur soutien à la candidature du Général Fernand Amoussou à la présidentielle de 2016. C’était lors d’une rencontre entre les deux parties, dimanche dernier à Azovè. Environ 300, ces femmes originaires de plusieurs communes du département du Couffo se sont constituées en une association dénommée «Midodji». Vêtues de tenues et foulards à l’effigie du général Amoussou, elles ont promis de mouiller le maillot pour le porter dans le fauteuil présidentiel en 2016. «Fèfè (appellation affectueuse de Fernand Amoussou par les femmes), n’aies aucune crainte. Quand les femmes se décident, rien ne les arrête », a assuré leur porte-parole. «Nous nous ferons ton porte-parole auprès des autres femmes qui viennent de tous les coins du Bénin, fréquenter le marché d’Azovè», a-t-elle ajouté.

«Je vais au pouvoir pour vous»

« Chères mamans, priez pour moi et que Dieu nous garde. Vous ne serez pas déçues. Je vais au pouvoir pour vous. Je veux sacrifier davantage pour vous, les femmes et les jeunes surtout », a réagi le général Fernand Amoussou, tout ému. Surpris de cet engagement sans condition des femmes Midodji, le candidat à la présidentielle de février/mars prochains a souligné qu’il œuvrera pour l’amélioration des conditions de vie des femmes et des jeunes. « En dehors des défis de développement et de sécurité que nous nous devrons de relever au Bénin, je m’engage, à partir de 2016, à travailler pour l’amélioration de vos conditions de vie », a déclaré l’ancien chef d’Etat-major général de l’Armée sous le président Mathieu Kérékou. L’homme a pris «l’engagement de faire en sorte que vos enfants qui sont nos frères et sœurs, cessent d’errer.» Il voit en cela un devoir à accomplir.

Le probable futur général-président a invité ses nouveaux lieutenants à aller propager la bonne nouvelle à tout le monde. «Fernand Amoussou est candidat et veut se sacrifier, une fois encore pour le bonheur des pauvres populations. Dans mes tournées, je rencontre des choses et je pense qu’il faut arrêter cette souffrance à laquelle les Béninois sont soumis. Vous ne méritez pas cela et je crois que grâce à vous, tout se remettra en ordre très prochainement», a-t-il conclu.