La Nouvelle Tribune

Hémicycle : les groupes parlementaires peinent à se constituer

Espace membre

Qu’est-ce qui bloque en réalité la constitution des groupes parlementaires à l’Assemblée Nationale ? Pour l’instant plusieurs interrogations fusent de toutes parts et convergent vers  les stratégies de la mouvance parlementaire comme de l’opposition parlementaire à dévoiler plus tôt les noms et les membres constitutifs des groupes parlementaires. Pour certains, c’est plutôt certains députés qui sont confrontés à des difficultés à se réunir par affinité pour mettre en place des groupes parlementaires.

Dans tous les cas, le président de l’Assemblée Nationale, Adrien Houngbédji, lors de la séance plénière d’hier à l’Assemblée Nationale, a mis en garde les uns et les autres  par  rapport à l’application rigoureuse des textes régissant l’institution parlementaire.

Puisque, à l’entame de la séance et suite à la lecture des différentes communications, Me Adrien Houngbédji a demandé à ses collègues, sur la base des dispositions des articles 24, 25, 26, 26, 27 et 28 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, de s’inscrire et faire leur déclaration de constitution de leur groupe parlementaire.

Malheureusement, la salle a été subitement muette parce qu’aucun député n’a daigné répondre à cette requête du président de l’Assemblée Nationale, comme pour dire qu’ils ne sont pas prêts.  « Vous semblez avoir oublié ce qui se passe dans l’hémicycle, accordez-nous jusqu’à jeudi prochain » déclare la doyenne d’âge Rosine Vieyra Soglo. Une suggestion qui n a pas été la bienvenue du côté du président Adrien Houngbédji qui a déclaré à ses collègues « …si les groupes parlementaires ne sont pas constitués, donc vous êtes non-inscrits. Si ce n’est pas fait demain, nous sommes obligés de faire la dictature des textes ». Et c’est suite à ses propos que la séance a été renvoyée à ce jour pour la suite des travaux. Quelle sera l’issue de cette situation délétère ? Les députés arriveront-ils à constituer aujourd’hui ces groupes parlementaires ? La plénière de ce jour situera les uns et les autres

Nazaire Sado invité à rejoindre son siège à l’hémicycle

Le député Nazaire Sado, suppléant de Luc Sètondji Atrokpo qui a déposé il y a quelques jours sa démission de l’Assemblée Nationale, a été officiellement installé en tant que député de la 7è législature au sein de l’hémicycle. Comme la tradition l’exige, il a été appelé par le président de l’Assemblée Nationale, Adrien Houngbédji, afin qu’il vienne siéger officiellement en lieu et place de son titulaire. Ce qui a été fait sous les acclamations de ses collègues députés.