La Nouvelle Tribune

Bénin : les élections communales à nouveau menacées

Espace membre

Les élections communales, municipales et locales à venir pourraient connaître des perturbations. Et pour cause ? Les 58 coordonnateurs au niveau national du processus d’actualisation et de correction de la liste électorale permanente informatisée (Lépi) dont les frais de mission depuis 2014 n’ont pas encore été payés se font menaçants. Dans une pétition signée par leur collectif suite à une rencontre le 31 mai dernier, ces responsables du processus de correction de la Lépi ont donné de la voix pour dénoncer le « silence inexplicable du CNT (Centre national de traitement) » et exiger le paiement intégral des frais de toutes les missions qu’ils ont effectuées au cours de l’année 2014.

Aussi, les coordonnateurs réclament-ils le paiement des forfaits acquis. Les signataires de la pétition adressée au Coordonnateur du CNT demandent également au ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de dénationalisation d’honorer ses engagements relatifs à cette situation de non-paiement de leurs primes. Les coordonnateurs demandent par ailleurs au Coordonnateur du CNT de faire toutes les diligences en de vue de la régularisation de leurs frais de mission.

En cas de non satisfaction de leurs revendications, les coordonnateurs réunis au sein de leur collectif rendent responsables les autorités compétentes des déconvenues qui découleraient de cette situation. Aussi, se réservent-ils le droit de faire usage des moyens légaux à leur disposition.

Et comme « un homme averti en vaut deux », les autorités compétentes dans cette affaire sont donc invitées à jouer leur partition afin que ces élections censées se tenir depuis 2013 puissent se dérouler sans anicroches ni incident.