La Nouvelle Tribune

AND : Houdé tacle Yayi et promet ramener ses collègues dans l’opposition

Espace membre

La partie est  loin d’être gagnée pour le président Boni Yayi et sa mouvance qui ont  réussi à débaucher trois des cinq députés de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And). Ce dimanche 31 mai, à l’occasion de la célébration de l’an 01 de  l’alliance, l’honorable Valentin Aditi-Houdé, le leader de ce regroupement politique et opposant au régime en place, a indiqué qu’il compte se battre pour ramener ses collègues du camp présidentiel.

« Le prédateur doit savoir que les trois députés n’ont pas tenu le même discours que lui pendant la période électorale » a lancé le député élu premier questeur dans le bureau de l’Assemblée nationale sous le contrôle de l’opposition politique béninoise. Comme si c’était hier, Houdé se souvient qu’ils ont tenu des « discours différents » au camp de celui qu’il appelle sans le nommer, « le prédateur ».  Ce discours pour rappel, sonnait la rupture avec le régime de Boni Yayi. « Nous , nous allons nous battre pour que nos camarades puissent comprendre le vrai sens de leur message électoral » a déclaré  Valentin Houdé, assurant que la mouvance après avoir, en vain, combattu son alliance politique avec les moyens de l’Etat, ne peut réussir la division au parlement.

Et tout porte à croire, que le premier questeur de la 7ème législature est déjà dans à une étape avancée du retour de ceux que d’aucuns appellent « les brebis égarées de l’And ».  Un des trois transfuges, l’honorable Cyprien Tognin était aux côtés du bureau politique de l’And dimanche à la messe d’action de grâce organisée à l’église catholique st Joseph de Dèkoungbé et au domicile du maire Patrice Houssou-Guèdè  pour la réjouissance avec des militants.