La Nouvelle Tribune

Assemblée : Nago passe officiellement le témoin au président Houngbédji

Espace membre

Le président de l’Assemblée nationale sortant, Mathurin Coffi Nago, a passé officiellement le témoin à son successeur Me Adrien Houngbédji. La cérémonie de passation de charge a eu lieu en début d’après-midi  vendredi dernier au palais des gouverneurs à Porto-Novo.

C’est autour de 15 heures ce jour là que le président Adrien Houngbédji a été accueilli par son prédécesseur Mathurin Coffi Nago qui l’attendait déjà sur les marches menant à son bureau. Le président Adrien Houngbédji a été accueilli par Nago en présence d’une délégation de son cabinet et en présence d’autres membres de l’actuel bureau élu. Les deux présidents se sont ébranlés vers le bureau réservé au président de l’Assemblée nationale pour un tête à tête. Ce tête a duré environ une heure avant que le président Adrien Houngbédji et le président Mathurin Nago ne s’adressse officiellement à la presse dans la salle polyvalente de l’Assemblée nationale. C’était en présence de tous les autres membres du nouveau bureau y compris quelques députés membres du bureau sortant tels que l’honorable Djibril Débourou, son collègue Sagui Yoto sans oublier l’ex- première secrétaire parlementaire Claudine Afiavi Prudencio. La cérémonie s’est déroulée dans une bonne ambiance. Occasion pour le président sortant, Mathurin Nago de faire un bref bilan des activités menées et de donner quelques conseils pratiques au nouveau président Adrien Houngbédji. Ce dernier, très ému, a promis de lui emboîter le pas en matière des prorogatives de l’Assemblée nationale. Le président Adrien Houngbédji a également promis de travailler plus que ce qui a été fait au cours de la 6è législature

Mathurin Nago: «les objectifs sont en grande partie atteints, malgré les difficultés»

«  La grande satisfaction qu’expriment les populations à travers tout le pays depuis votre élection le mardi 19 mai 2015 dernier, témoigne non seulement de la pertinence de votre choix, mais aussi et surtout de l’adéquation de notre vision avec celle de nos mandants…Notre parlement doit être un parlement responsable, patriote, un parlement de développement. Il s’agit également de sa mission constitutionnelle et qui, aux côtés des autres institutions de la République, œuvre significativement pour la prospérité de la nation béninoise. Aujourd’hui, je puis affirmer sans fausse modestie, que les objectifs sont en grande partie atteints, malgré les nombreuses difficultés de parcours. C’est l’occasion pour moi de remercier sincèrement les collègues pour leur précieux accord à la réalisation des objectifs fixés. Je voudrais également remercier le personnel administratif, les partenaires au développement de l’Assemblée nationale, les professionnels de la presse pour leur contribution importante et déterminante.

Monsieur le président, messieurs les membres du bureau, mesdames et messieurs, la 6è législature n’a pas pu régler tous les problèmes. Bien de défis restent encore à relever. Dans ce cadre, j’appelle votre attention sur la nécessité d’étudier le rapport du comité des réformes juridiques et institutionnelles mis en place depuis mars 2012 aux fins de :

  1. mener des réflexions pertinentes pour l’actualisation et l’amélioration des textes existants régissant le fonctionnement du parlement et les procédures parlementaires
  2. procéder à la relecture du règlement intérieur, du règlement administratif et du règlement financier de l’institution
  3. procéder à la relecture de la décision portant attribution, organisation et fonctionnement du Secrétariat Général Administratif
  4. d’améliorer les procédures administratives et le contrôle parlementaire de l’action gouvernementale
  5. réaliser le manuel de procédure administrative, financière et comptable.

Le rapport dudit comité n’a pu être finalisé et examiné pour l’instant. En outre, les dispositions sont en cours pour l’institution d’une fonction publique parlementaire au profit du personnel administratif. Je souhaite vivement que ces dossiers soient examinés par les députés de la 7è législature.

Enfin, je voudrais réitérer mes remerciements à tous ceux qui, de près ou de loin, m’ont accompagné dans l’accomplissement de ma mission durant lesdites années que je viens de passer à la tête de l’institution parlementaire. J’exprime ma reconnaissance particulièrement à mes collègues membres du bureau qui n’ont pas ménagé leurs efforts. Je souhaite un mandat réussi au nouveau président et à son bureau pour le bonheur du peuple béninois.

Monsieur le président, je vous souhaite beaucoup de succès et de réussite, aux membres de votre bureau, pour l’intérêt supérieur de la nation béninoise. Je vous remercie ».

Propos transcrits par Ismail Kèko