La Nouvelle Tribune

Après son élection : le premier discours officiel de Me Adrien Houngbédji

Espace membre

Le président Adrien Houngbédji a été porté au perchoir par la coalition des partis politiques et alliances de partis se réclamant de l’opposition contre la machine de guerre à tout broyer de la mouvance présidentielle conduite par le député et ministre des finances Komi Koutché.

Au terme du vote, 42 voix députés ont porté Me Adrien Houngbédji au perchoir contre 41 voix pour le candidat de la mouvance Komi Koutché. A la suite des résultats du vote, l’hémicycle était en joie et les salutations ont fusé de toutes parts. Au fur et à mesure après quelques minutes de suspension, les autres membres du bureau de la 7è législature ont été connus. Au terme du processus et après  l’installation de tout le bureau au perchoir par la doyenne d’nouveau président élu, Me Adrien Houngbédji a prononcé officiellement son premier discours au perchoir. Lire l’intégralité de ce discours.

Madame la doyenne d’âge
Messieurs les membres du bureau d’âge

Je voudrais au nom de nos collègues, vous remercier pour la détermination et le doigté avec lequel vous avez conduit les travaux de la haute assemblée qui ont permis la mise en place du bureau actuel.

Mes chers collègues, l’heure est tardive, je ne voudrais pas abuser de tout le temps qui nous reste pour aller prendre de repos. Je voudrais quand même dire merci en mon nom personnel et au nom de mes collègues membres du bureau pour la confiance que vous venez de nous accorder au prix de près de 20 heures de travail. Nous aurons l’occasion de nous dire les ambitions que nous portons au sein du bureau pour notre Assemblée nationale, pour toute la législature pendant le discours d’investiture qui sera délivré au moment de la cérémonie officielle.

Ecouter le discours

Je vais tout simplement ce matin remercier les uns et les autres, vous dire que, avec mes collègues, nous nous efforcerons d’être le président et le bureau de toute l’Assemblée nationale, nous n’avons d’ailleurs pas d’autres choix, c’est la fonction elle-même, de notre représentativité elle-même qui nous oblige à ne pas faire de distinguo lorsqu’il s’agit de l’intérêt de notre pays. Nous aurons l’occasion de nous étendre sur tout cela au moment du discours d’investiture. Je me contente aujourd’hui de vous remercier pour la confiance que vous avez placée en nous.

Monsieur le Secrétaire général administratif m’a indiqué tout à l’heure que le bureau devra se réunir assez rapidement pour faire le calendrier en quelque sorte des travaux des prochaines semaines en attendant la cérémonie d’investiture dont nous fixerons la date et qui vous sera communiquée prochainement.

Je vous remercie infiniment d’avoir accompli votre tâche avec courage. Je ne peux pas dire bonne soirée aujourd’hui, mais bonne journée et à bientôt. Merci infiniment.