La Nouvelle Tribune

Report des élections communales : L’ex-ministre Victor Topanou réagit

Espace membre

Le report de la date des élections communales, municipales et locales autorisé par la Cour constitutionnelle n’est pas passé sous silence dans l’arène politique nationale. Dans un post sur sa page facebook ce mercredi, l’ex-Garde des Sceaux, Victor Topanou a réagi à ce report.

Pour le professeur de droit et président du Front uni pour la république (Fur), à travers sa décision Dcc 15-106 du 19 mai 2015 qui autorise le report du scrutin tel que souhaité par la Commission électorale nationale autonome (Céna), la Cour constitutionnelle s’est simplement dédite.

« La Cour constitutionnelle vient de se déjuger. Alors qu'en janvier elle avait fixé la date des municipales, communales et locales au 31 mai elle vient de fixer une nouvelle date au 28 juin prochain», lit-on sur la page facebook de l’ancien collaborateur du président Boni Yayi. Aussi, le président du Fur estime-il que ce report est un forcing de la Commission électorale nationale autonome qui a « obligé » la Cour constitutionnelle à s’aligner sur sa décision. L’ancien porte-parole du président Boni Yayi fait en effet constater que la Céna avait annulé l’ouverture de la campagne initialement prévue pour le 15 mai sans que la Cour Constitutionnelle n’ait auparavant autorisé un quelconque report du scrutin censé avoir lieu le 31 mai prochain. En clair pour le Professeur Victor Topanou, ce report n’a pas été autorisé dans les règles de l’art.

Lire Bénin : les élections communales fixées finalement au 28 Juin

En dépit de cette dénonciation qui ne dit pas son nom, l’ancien ministre de le Justice de l’actuel chef de l’Etat qui, rappelons-le, est candidat à ces élections communales, municipales et locales a invité les Béninoises et Béninois à rester « mobilisés ».