La Nouvelle Tribune

Polémique sur ses déclarations et élection de Houngbédji : Désiré Vodonou parle

Espace membre

Suite à la polémique sur ses déclarations lors de son interview à Canal 3, et acculé par ses anciens soutiens, Désiré Vodonou a décidé de prendre la parole et donner son avis sur la polémique. Tout en précisant qu'il parlait de la présidence de la République et non de celle de l'Assemblée, Désiré Vodonou a exhorté ceux qui l'insultent à prendre patience, tout en faisant remarquer que la victoire de Houngbédji n'était dû qu'à une alliance de circonstances des déçus du système Yayi. Lire ci-dessous sa déclaration sur Facebook.

Déclaration de Désiré Vodonou

Allez y écouter la bande audio de zone franche, je continu de clamer haut et fort que l'inorganisation,les cachotteries, la question de leadership et leur absence sur le terrain ne peuvent pas permettre à l'union fait la nation de gagner le pouvoir d'état et l'exercer mais si en l'état il gagne je me retire de la politique car conquérir le pouvoir suprême, cela demande une cohésion et une organisation; chose qui n'existe pas pour le moment à l'un. Je continue de le clamer haut et fort qu'aucune organisation de ce genre en l'état ne peut gagner et j'ai lancé le défi mes chers compatriotes et je ne le retire pas. Ce qui s'est passé cette nuit au parlement est une alliance de circonstance des déçus de yayi et de ses promesses n'ont tenues mais n'augure pas dun lendemain meilleur pour notre pays. Je n'ai jamais été yayi mais je veux la paix pour notre pays mais à l'allure où vont les choses on a comme l'impression que c'est David contre goliat et notre peuple déjà meurtri n'a pas besoin de cela. J'ose espéré et ceci est mon souhait que ce n'est pas un camp qui a gagné contre un autre et que c'est la démocratie qui est en marche et que le président Houngbedji va prendre de la hauteur pour permettre à notre pays de ne pas tomber dans une guerre de règlement de compte comme cela se présage et qu'enfin chacun jouera sa partition pour le bien être de ce pays, tel est mon souhait. Je continu et réaffirme a mes amis de l'union fait la nation qu'aucun pouvoir ne se conquiet sans de la méthode, un bon travail et une bonne organisation donc qu'ils se mettre véritablement au travail pour le bonheur de ce peuple. De toute façon, je continu mon petit bonhomme de chemin et laisse l'avenir nous édifier. 

Quant à vous qui passé votre temps à m'insulter, je laisse le temps au temps pour que vous comprenez que c'est du Bénin notre pays qu'il s'agit et la seule chose qui m'anime est son bien être. Je vous demande plutôt de faire pression sur eux pour que du sérieux et du bon travail commence en leurs seins pour l'alternance pacifique tant souhaitée et remettre ce pays au travail pour le bonheur de nous tous. Bon vent à la nouvelle équipe au parlement et que l'esprit du bien être de ce peuple soit au dessus de toutes considérations. Et jeunesse de mon pays à la veille citoyenne. C'est ce que je crois.

Interview de Désiré Vodonou