La Nouvelle Tribune

Affaire détournement de l’aide des Pays-Bas : Gerddes-Afrique exige l’élucidation

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Les voix continuent de s’élever contre le détournement d’un peu plus de 2,5 milliards FCFA dans la mise en œuvre de la deuxième phase du Programme pluriannuel d’appui au secteur de l’eau et d’assainissement (PPEA-II). La dernière en date est celle du Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique (Gerddes-Afrique).

Dans un communiqué daté du 14 mai 2015 et signé de son président, Me Sadikou Alao, le Gerddes-Afrique est monté au créneau pour « déplorer » la détérioration des relations entre le Bénin et les Pays-Bas. Laquelle détérioration est amputable au gouvernement béninois. A travers le même communiqué le Gerddes-Afrique « demande au gouvernement du Bénin de tout mettre en œuvre pour rétablir rapidement la confiance entre les deux pays ». Les conditions posées par la partie néerlandaise pour le rétablissement de cette confiance perdue, rappelons-le, se résument entre autres, en l’élucidation de l'affaire, la situation des responsabilités et la prise des sanctions politiques, administratives et pénales qui s’imposent. Ces exigences, souligne le communiqué du Gerddes-Afrique, sont à la portée du Bénin.