La Nouvelle Tribune

Affaire Azannai : le Médiateur Gnonlonfoun appelle les élites au calme

Espace membre

Suite aux derniers évènements malheureux post-électoraux qui ont secoué la ville de Cotonou et les communes environnantes, plusieurs langues se sont dénouées appelant les divers acteurs au calme afin que la paix soit préservée dans le pays.

Mais depuis ces évènements bouleversants et tristes, des citoyens et mêmes des politiques attendaient vainement que le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun se prononce et son mutisme devenait inquiétant. Mais depuis  vendredi dernier, c’est chose faite. Il a donné de la voix de son bureau au siège de la Médiation à Porto-Novo à travers une conférence de presse sur la situation de tension que connaît notre pays depuis quelques jours et au lendemain de la tenue des élections législatives du 26 avril 2015.

Lire tous les articles sur l'Affaire Azannaï

Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a rompu le silence  après les récents évènements malheureux qui sont survenus après la tentative d’arrestation ou d’enlèvement pour certains, du député Candide Azannaï orchestrée par le régime en place pour outrage au chef de l’Etat. Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun a d’entrée déploré cette situation qu’il a qualifiée d’intolérance due aux acteurs politiques.

Selon lui, il n’est pas nécessaire de se lancer dans des invectives. « L’essentiel c’est d’être en dialogue et de se projeter en avant pour le bien de nos citoyens…c’est à l’honneur de l’Autorité de se munir de calme et de beaucoup de courage pour affronter l’adversité et limer sa cervelle contre celle des autres » a conseillé Joseph Gnonlonfoun qui poursuit en mettant l’accent sur la concorde et la concertation permanente qui n’exclut pas des divergences d’approche dans certaines situations. Selon ses propos, le plus important c’est de ne pas remettre en cause les fondamentaux de notre processus démocratique. Toutefois, le Médiateur de la République déclare que « les intérêts personnels ont conduit les acteurs politiques à des débordements qui n’ont eu aucun effet négatif sur eux-mêmes, mais ont des répercussions incalculables sur les citoyens qui ont été entrainés, dans la défense de leurs intérêts à eux ».

Enfin, Joseph Gnonlonfoun déclare que le Médiateur de la République n’est pas un sapeur-pompier et qu’il ne peut qu’attirer l’attention des acteurs politiques sur leur historique, ce qu’il a fait en créant le Real 2015 (Rentrée électorale aura lieu) à l’occasion de la présentation de vœux 2015 au chef de l’Etat et le 09 janvier 2015 suite à la décision Dcc 15-001 du 09 janvier 2015 de la Cour constitutionnelle qui fixait les élections législatives au 26 avril 2015 et les élections communales au 31 mai 2015.