La Nouvelle Tribune

Commission budgétaire

Espace membre

Le ballet des ministres se poursuit
Dans le cadre de l’étude de la loi des finances gestion 2009 à l’Assemblée nationale, les députés membres de la commission budgétaire continuent de reçevoir les membres du gouvernement. Plusieurs départements ministériels ont déjà planché devant cette commission pour défendre le projet de budget de leur département.

{mosgoogle}
La plupart des ministres qui ont planché devant la commission budgétaire ont salué  la convivialité avec laquelle les membres de cette commission budgétaire ont conduit les travaux avant de préciser  qu’il y a eu beaucoup de contributions et des questions d’éclaircissement par rapport à certaines zones d’ombre.

Le ministère de l’enseignement secondaire
Dans la journée d’hier, c’était le tour du ministre de l’enseignement secondaire de la formation technique et professionnelle Bernard Lani Davo, du ministre de la jeunesse et des sports Kossi et de son homologue de l’agriculture de l’élevage et de la pêche Roger Dovonou. Pour ce qui est du ministère de l’enseignement secondaire, le projet de budget pour l’année 2009 s’élève à 52.333.382.000 fcfa contre 53.250.575.000 fcfa pour l’année 2008, soit une réduction de 917.193.000 fcfa correspondant à un taux de 1,72%. Trois grands programmes d’un coût de 52.333.382.000 fcfa sont inscrits dans ce budget à savoir le renforcement de l’administration générale, le développement de l’enseignement secondaire général et enfin le développement de la formation technique et professionnelle.

Le ministère de la communication
Ainsi dans la journée du vendredi dernier, les ministre Désiré Adadja de la communication, Galiou Soglo de la culture et de l’alphabétisation, François Abiola de l’enseignement supérieur, Kogui N’Douro chargé de la défense ont défendu leur  budget devant la commission budgétaire. En ce qui concerne le budget du ministère de la communication, il s’élève à 9.288.014.000 fcfa contre 9.264.326.000 fcfa en 2008 c’est à dire presque dans une même proportion. Selon les explications du ministre Désiré Adadja, 15 milliards fcfa aurait été prévus dans le collectif budgétaire 2008 pour un projet de couverture intégrale du territoire en matière de radiodiffusion sonore et de télévision. Ce projet, a t-il confié, sera terminé dans les premiers mois de 2009. Plusieurs innovations seraient prévues dans le budget 2009 dont, le projet panafricain de service en ligne, la vulgarisation massive d’utilisation d’internet, la couverture intégrale du territoire national en matière de radiodiffusion sonore et télévision, la gestion des fréquences sans oublier le soutien à la presse, la politique de stratégies pour le secteur des médias et autres.

 Le ministère de la culture et de l’alphabétisation
Pour ce qui est du ministère de la culture et de l’alphabétisation, le budget est évalué à 6.036.978.000 fcfa. Ce budget s’articule autour de quatre programmes à savoir le développement du secteur de la culture, l’alphabétisation et l’éducation des adultes, la promotion des langues nationales et l’administration et la gestion du secteur.

Le ministère de la microfinance
Le ministre de la micro finance Réckya Madougou et son homologue des petites et moyennes entreprises Alexandre Houaga ont défendu également le jeudi dernier leur projet de budget devant la commission budgétaire. Pour ce qui est de la microfinance, il est prévu un budget de 15.714.951.000 francs cfa pour l’année 2009 contre 25.157.063.000 francs cfa pour l’année 2008, soit une diminution nette de 21,7%. Cette diminution s’expliquerait par plusieurs raisons, dont la non prise en compte des crédits des structures et directions passées sous tutelle du nouveau ministère des Pme et de la promotion du secteur privé. Plusieurs projets aussi seraient contenus dans le Pip de ce ministère, dont le Pndcc, le Papej et cinq autres projets qui permettront la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires telles des modules de classes, des marchés, des centres de santé et centres d’épanouissement des jeunes.
{mosgoogle}
La commission budgétaire rejette la présentation du ministre des sports
C’est pour la première fois depuis le début de ce ballet des ministres et des présidents d’institutions étatiques que la commission budgétaire a rejeté en bloc un projet de budget. En effet, au cours de la présentation du contenu du projet de budget du ministère de la jeunesse et des sports par le ministre Etienne Kossi n’a pas pu défendre correctement son budget. les députés seraient restés sur leur  .faim face à la présentation laconique de ce membre du gouvernement. Ils étaient restés depuis le début jusqu’à la fin incompris du ministre. Au lieu de valider ce qui a été présenté, les députés membres de la commission budgétaire ont purement et simplement renvoyé le ministre Etienne Kossi afin qu’il aille étoffer le contenu de son projet de budget. Un camouflet pour le ministre Etienne Kossi qui a été nommé il y a quelques semaines dans le dernier gouvernement du Dr Boni Yayi.
Ismail Kèko