La Nouvelle Tribune

Suspension de l'aide des Pays-Bas : Topanou veut la démission de Kassa

Espace membre

Victor Topanou ne digère pas la nouvelle de la suspension de l'aide des Pays-Bas au Bénin. Cette suspension intervient après que le pays ait constaté un détournement des fonds qu'il avait attribués au Bénin dans le cadre de l'accès à l'eau en milieu rural. Pour Victor Topanou, ancien ministre de Yayi, il faut tout au moins exigé le départ de Barthélémy Kassa. Voici en substance sa déclaration.

Victor Topanou : Affaire suspension de la coopération des Pays-Bas : Au minimum, exigeons la démission du Ministre Kassa

Alors que notre pays traverse une crise socio-politique mal éteinte depuis le lundi 4 mai dernier, nous apprenons avec stupeur que les Pays-Bas ont décidé de suspendre leur coopération avec le Bénin note pays.
Il s'agit d'une information suffisamment grave pour ne laisser personne indifférent.
En effet, c'est la première fois depuis notre histoire politique récente qu'un pays européen à la coopération multiple et abondante avec notre pays décide ainsi pour cause de détournement de deniers publics néerlandais, de suspendre sa coopération.
D'autres pays, par le passé, ont pu être ainsi traités, non sans honte et humiliation.
Nous ne pouvons nous résigner à l'admettre.

Lire: Les Pays-Bas suspendent leur aide au Bénin pour cause de détournement

C'est une question d'honneur et de dignité.
C'est pourquoi, en attendant que les enquêtes ne désignent les mis en cause et la justice les coupables, exigeons la démission du Ministre Kassa Barthélémy pour sa responsabilité morale car c'est lui, le Ministre de tutelle du département de l'eau aujourd'hui concerné. Travaillons pour aujourd'hui et demain la culture de "la responsabilité morale". Il ne peut continuer de rester à son poste alors que par la faute d'une administration sous sa responsabilité notre pays perd sa coopération avec un grand pays frère et ami, les Pays-Bas.
Le démettre serait une réponse forte envoyée à nos partenaire.
Mais à défaut pour lui de démissionner et pour le Président de la République de le démettre, ce dernier doit le suspendre comme ce fut déjà le cas en 2008 lors de l'affaire Cen-Sad quand le Ministre François Noudegbessi a été suspendu de ses fonctions avant d'être à nouveau intégré pour avoir été blanchi par l'enquête.
C'est la seule voie pour le retour de l'éthique dans notre vie politique.
Ensemble, exigeons la démission du Ministre Kassa. Cette affaire ne peut être classée sans suite.
Mobilisons nous, faisons passer le message.

Victor Topanou