La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : billet à mon frère Chabi

Espace membre

Je devrais t’écrire cette lettre depuis la soirée du dimanche 26 avril 2015. Mais étant un légaliste, j’ai attendu notre oncle national Emmanuel parle avant de le faire. Excuse-moi donc pour ce retard qui, à coup sûr ne me conduira point au banc des accusés pour non assistance à personne en danger.

Ton échec aux élections législatives est celui de toute la jeunesse béninoise que nous soyons opposants ou mouvanciers car un jeune au parlement doit être notre fierté. Hélas ! Tu as été victime de la maman nationale Chantou qui a préféré son frère Marcel à ta place. Ceux qui se sont opposés à ta position sur la liste FCBE dans la 16ème circonscription électorale où se trouve le « bandit » de joncquet n’ont pas été compris par notre papa qui voulait coûte que coûte satisfaire sa belle famille qui lui faisait des menaces.

Tu n’es et tu ne seras même pas le premier fils de président de la République qui a osé goutter les délices du parlement. Etant membre actif de l’Union, je me réjouis de l’élection de la bête noire, le fameux bandit et en même temps je suis attristé pour ce qui t’es arrivé. Je compatis à la douleur et je voudrais te dire par cette occasion que tu dois à présent faire le ménage autour de toi. Il est vrai que l’argent parle beaucoup dans les élections mais ceux à qui tu as remis de l’argent pour les portes à portes ont péché contre toi. Que va faire une femme avec 200F ? C’est ce que tes émissaires ont partagé dans le 12ème arrondissement de Cotonou et attendaient pour toi un miracle.

C’est du bluff !!! Si papa voulait que tu ailles à l’Assemblée, il devrait te mettre en première position car le « bandit » de Joncquet est dans le secret du KO de 2011 et devrait le démontrer aux siens d’aujourd’hui. Ce qu’il a fait avec brio. Avec cet échec cuisant, je voudrais te demander mon cher frère, de ne pas trop perdre ton énergie aux élections communales à Cotonou. Utilise cette énergie pour accompagner certains de tes amis qui veulent conquérir le pouvoir local dans leur commune respective. Mon jeune frère Joël Bossikponon est candidat à Za-Kpota. Il faut le soutenir. N’oublie pas Bernardin Aligbonon qui veut rivaliser avec Luc Sètondji Atrokpo à Bohicon. Le jeune Célestin Adango a une vision pour son Avrankou natal. Roland DA HEFA veut remplacer le  maire Gérard ADOUNSIBA à Adjohoun. Ton soutien leur fera du bien. Si effectivement tu voulais d’une jeunesse qui ose alors, c’est le moment de le démontrer. Moi je ne suis pas candidat. Idem pour mon fofo Aboubacar Takou et ma dada Emma Akodjènou. Soutenir ces jeunes comme toi, c’est me montrer ton engagement pour la jeunesse.

C’est ce que je pense.