La Nouvelle Tribune

Liste électorale: Le CNT lance une opération de correction

Espace membre

Le fichier électoral ayant servi aux élections législatives, bien que consensuel, est loin d’être parfait. Elle regorge d’imperfections.

Au nombre de ces dernières, on peut citer les personnes ayant pris part à toutes les phases de correction de la liste électorale permanente informatisée qui n’ont pas retrouvé leur nom, les citoyens détenant la carte d’électeur de 2011 qui ne sont pas sur le fichier toiletté il y a quelques mois. Il y a également certains électeurs qui se retrouvent dans des centres de vote autre que celui de leur choix.

Pour donc corriger ces erreurs contenues dans le fichier électoral, le Conseil national de traitement (CNT), organise une vaste opération de réclamation et de rectification. A en croire le communiqué rendu public à cet effet par le CNT, cette opération démarre le lundi 04 mai prochain et prendra fin le mercredi 06 mai. Elle aura lieu dans les services d’état civil sur l’ensemble du territoire national et prendra en compte trois types de citoyen.

Le premier type concerne les citoyens détenteurs de la carte d’électeur de 2011 qui ne figurent nulle part sur la liste électorale permanente informatisée de 2015. Ces personnes sont priées de se rendre dans le délai prescrit, dans les services d’état civil de leur localité munies de la copie de leur carte d’électeur de 2011 pour le choix de leur nouveau centre de vote.

Constituant la deuxième catégorie de personnes à prendre en compte lors de cette opération, les citoyens détenteurs de la carte de 2015 avec des informations incorrectes (nom, prénoms, date et lieu de naissance), seront attendus à partir de ce lundi jusqu’au mercredi, dans les services d’état civil de leur localité. Et ce munis de leur carte d’électeur et de la copie légalisée de leur carte nationale d’identité ou de leur acte de naissance pour corriger ses informations.

Le dernier groupe d’individus à prendre en compte est celui des personnes dont le centre de vote est autre que celui de leur choix. Les personnes se trouvant dans ce cas sont également attendues dans les services d’état civil de leur localité avec leur carte d’électeur pour la correction.

Le CNT, par la voix de son coordonnateur Kassimou Chabi, en appelle à la responsabilité de chacun et de tous pour le bon déroulement de cette opération qui ne durera que trois jours. Dans son communiqué, le  CNT a été  formel: plus aucune réclamation ne sera prise en compte avant  les élections communales ou municipales et locales du 31 mai 2015, au delà de ce délai.