La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : 50% du dépouillement déjà fait, les chiffres disponibles demain

Espace membre

Les supputations sur les résultats des élections législatives 26 avril dernier seront bientôt du passé. Les grandes tendances des élections législatives du 26 avril dernier seront disponibles dans les heures à venir, précisément dans les prochaines 24 heures.

C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le président de la Commission électorale nationale autonome (Céna), Emmanuel Tiando qui, dans l’après-midi de ce jeudi 30 avril, était face aux hommes des médias pour faire part de l’état de l’évolution du traitement des résultats reçus des différentes circonscriptions électorales.  Selon le premier responsable de l’institution chargée de l’organisation des élections au Bénin, toutes les cantines des 24 circonscriptions électorales ont déjà été acheminées à la Céna. « Nous sommes actuellement à la phase de dépouillement et de compilation des résultats », a indiqué le président Tiando avant de préciser qu’à peu près 50% du dépouillement a été fait. « Et nous avons espoir que dans les 24 heures, nous serons en mesure de vous donner les grandes tendances », a déclaré Emmanuel Tiando devant la presse nationale et internationale.

Le pourquoi du retard

Lors du point de presse qu’il a animé ce jeudi, le président de la Céna après avoir appelé la population à la patience quant à la publication des grandes tendances qui tarde, a exposé les raisons du retard constaté dans le traitement des résultats. A en croire le président de la Commission électorale, trois raisons justifient le retard accusé. La première, la réception tardive des plis en provenance des arrondissements de notre. A cette difficulté de convoyage des cantines, s’ajoute selon Emmanuel Tiando, la non compilation par la plupart des coordonnateurs d’arrondissements des résultats par arrondissement comme il était de leur obligation. Comme autre raison du retard constaté, le président de l’institution chargée de l’élection citera également le problème de délestage qui a perturbé le travail des agents de la Céna.

Clarification et démenti

Le président Emmanuel Tiando de la Céna a, lors de son point de presse, tenu à clarifier un certain nombre de choses. Il a d’abord rappelé que seules la Céna et la cour constitutionnelle sont habilitées au regard de la loi de donner des chiffres et que tout autre chiffre n’émanant de ces deux institutions n’est pas officiel.

Le président de la Commission électorale a également apporté un démenti formel quant à la rumeur du recrutement d’une structure parallèle pour la compilation des résultats. « Cette information  relève de l’intoxication, de la désinformation », a fait savoir  le président Emmanuel Tiando qui voudrait que les auteurs de cette désinformation lui apporte les preuves de leurs allégations.

Pour ce qui est des urnes retrouvés entreposés à la mairie de Lokossa, Emmanuel Tiando après avoir indiqué que c’est la Céna qui a « demandé aux chefs d’arrondissement et aux mairies de nous aider à entreposer ces urnes parce que nous ne pouvions pas dans les délais qui étaient les nôtres les convoyer toutes ici», a rassuré  de ce que les résultats ne se trouvent pas dans les urnes entreposés. « Les résultats se trouvent dans les cantines et ces cantines ont été convoyées à la Céna. Celui qui perd son temps à vouloir chercher les résultats dans les urnes, il ne les trouvera pas », a précisé le président de la Céna.

Au sujet d’un certain nombre d’agents électoraux qui auraient fait l’objet de violence, le premier responsable de la Céna a indiqué que son institution est en train de chercher plus amples d’informations sur les faits. Dès qu’elle les aura, elle saura ce que faire.